RDC / Beni : Une trentaine de personnes tuées par des ADF dans plusieurs entités du secteur Beni-Mbau

Lecteur Audio

Kinshasa, le 26 octobre 2021- Plusieurs entités du secteur Beni-Mbau, dans le territoire de Beni, Nord-Kivu, ont été attaquées par des rebelles ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF) au cours de la journée du dimanche 23 octobre 2021.

Il s’agit des villages Maleki, Tandika, Ngadula et Avey, qui ont été attaqués, révèle une source de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) contacté par le site d’information akondanews.net.

Selon Albéric Kahundira, Coordinateur de cette ONG de défense des droits humains dans cette partie du pays, le bilan de ces attaques fait état de plus de trente (30) civils tués par des rebelles.

« Selon les informations en notre possession, le bilan de ces attaques fait état de 30 morts dans le secteur Beni-Mbau. Ce bilan est encore provisoire. Les victimes ont été exécutées en pleine journée du dimanche. Les rebelles ont circulé dans plusieurs entités de cette partie sans être poursuivis »,

Tout en lançant un appel aux autorités compétentes pour la protection des civils et leurs biens. Kahundira dénonce par ailleurs une sorte de légèreté dans la gestion des alertes de la population par les autorités de l’état de siège dans cette zone.

« Nous condamnons cette nouvelle tuerie et nous demandons aux autorités de l’état de siège de multiplier les efforts pour protéger les civils. Nous déplorons le fait qu’aucune autorité ne veut même s’informer de ce qui se passe dans la localité Babila/Bakaiku. Les corps des civils gisent encore sur le sol dans cette contrée. Les autorités militaires doivent lancer les opérations militaires pour traquer les ADF »,

Il faut dire que cette tuerie des civils par des rebelles à l’ouest du territoire de Beni, fait passer le nombre des civils tués dans le territoire de Beni, en seulement une semaine à plus de 50 morts.

Plus de 25 civils ont été tués dans le secteur Rwenzori, en trois jours d’intervalle et le massacre de trente civils le dimanche dernier à l’ouest du pays vient alourdir le bilan des attaques rebelles.

L’armée qui a présenté à la presse des rebelles ADF arrêtés au cours du ratissage, invite néanmoins les populations à la vigilance et souligne que ces dernières attaques font suite, à l’arrestation de plusieurs combattants de l’ADF ces dernières semaines. Notamment, l’arrestation de l’épouse de la deuxième personnalité des terroristes, arrêtée avec ses deux enfants à Kasindi. Elle a, à cette même occasion invité la population à l’apaisement , « Nous sommes déterminées à mettre fin à cette aventure des ADF dans la région », a-t-elle laissé entendre.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire