RDC : L’incapacité du gouvernement congolais à créer une classe moyenne

Lecteur Audio

La plénière du mercredi 20 octobre à l’Assemblée nationale a examiné la question orale avec débat adressée au ministre Eustache Muhanzi sur le dossier de la sous-traitance dans le secteur privé.

Selon plusieurs députés, le gouvernement n’arrive pas à créer une classe moyenne en RDC parce que l’économie est entre les mains des non nationaux et ce, en complicité avec les autorités congolaises et au mépris de la loi congolaise relative à la sous-traitance.

Pour les députés, la loi de 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé est régulièrement violée par les investisseurs étrangers sous la protection des autorités congolaises.

Dans son exposé des motifs, l’auteur de la question orale avec débat dénonce l’organisation de la sous-traitance par les étrangers en violation des dispositions pertinentes de la loi en dépit de l’existence de l’Autorité de régulation de la sous-traitance (ARSP).

Pour l’un des députés élu de Goma eu Nord Kivu, Hubert Kuruguta, les entreprises sous-traitantes étrangères sont à la base de la pauvreté généralisée des Congolais.

Les députés nationaux recommandent au gouvernement de tout mettre en œuvre pour empêcher les étrangers à appauvrir le peuple congolais.

Dans ses éléments de réponse, le ministre a reconnu des cas de violation de la loi qui méritent des sanctions. Ila par ailleurs solliciter, à cet effet 48 heures pour revenir répondre à toutes les préoccupations des députés.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire