PPA-CI : Laurent Gbagbo suspend Charles Dosso Rodel

Lecteur Audio

Dans un communiqué dont la rédaction a reçu copie, ce mardi 22 novembre 2022, Laurent Gbagbo a suspendu un de ses proches collaborateurs pour insubordination.

«Depuis quelques jours, une marche dite contre la cherté de la vie est annoncée pour le vendredi 25 novembre 2022 par divers canaux de communication. Les mêmes informations font état de ce que le Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) serait associé à l’organisation de cette marche du fait de la présence active aux côtés des initiateurs, du camarade  Dosso Charles Rodel, Secrétaire Général Adjoint en charge de la Société Civile », communique la note.

Informée de cette présence active du Secrétaire Général Adjoint, la direction du parti a interpelé Dosso Charles Rodel afin qu’il cesse toute activité qui impliquerait le parti, d’une manière ou d’une autre, dans l’organisation de cette marche.

Malheureusement celui-ci n’a pas voulu entendre raison. Il a plutôt poursuivi son objectif qui semble ne pas être pour l’heure, celui du parti panafricain.

Et devant l’obstination à poursuivre ses activités relatives à cette manifestation, le président du parti, Laurent Koudou Gbagbo, a décidé de la suspension immédiate de ce dernier,  de ses fonctions de Secrétaire Général Adjoint en charge de la Société Civile. Une décision qui  a pris effet, selon le communiqué, depuis ce mardi 22 novembre 2022. Date de signature de la publication du communiqué. Le Président Exécutif, Hubert Oulaye et le Secrétaire Général, Damana Pickass ont été instruits,  de l’exécution de cette mesure conservatoire.

« Par ailleurs, le PPA-CI, bien que sensible aux souffrances des populations ivoiriennes engendrées par la cherté de la vie, tient toutefois à informer l’opinion nationale et internationale qu’il n’est nullement associé à ladite marche. Par conséquent, il décline toute responsabilité dans l’organisation de celle-ci », conclu le communiqué.

Alexandra G. (Correspondante)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire