ALLEMAGNE: Olaf Scholz, le nouveau chancelier et son gouvernement paritaire

L’Allemagne a un nouveau gouvernement. La composition complète du gouvernement allemand a été rendue publique le lundi 6 décembre 2021. Le nouveau gouvernement fédéral est composé de 16 ministres dont huit femmes. Nous vous décrivons les personnalités qui gouverneront l’Allemagne avec Olaf Scholz, le nouveau chancelier.

 

Le nouveau chancelier Olaf Scholz, 8 décembre 2021. (AP Photo/ Markus Schreiber)

Le chancelier et successeur d’Angela Merkel, le socio-démocrate Olaf Scholz, est à la tête de la coalition gouvernementale composée du SPD, der Verts et du FDP.

Le nouveau chef du gouvernement et ses ministres

Le nouveau gouvernement, qui réunit le SPD, les Verts et les libéraux du FDP, “sera pour la première fois presque paritaire”avec neuf hommes et huit femmes – dont la future ministre de la Défense Christine Lambrecht et la sociale-démocrate Nancy Faeser, première femme à devenir ministre de l’Intérieur en Allemagne. C’est l’heure des femmes”, commente sur sa une Die Rheinische Post.

Le nouveau chancelier Olaf Scholz était vice-chancelier et ministre fédéral des Finances dans le dernier gouvernement Merkel. Auparavant, ce juriste a été, entre autres, ministre fédéral du Travail et maire de Hambourg. Olaf Scholz joue donc depuis des années un rôle dans la politique allemande au niveau tant national qu’international. Après la victoire du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) lors des élections au Bundestag en septembre 2021, il est parvenu à former une coalition entre les sociaux-démocrates, les Verts et les libéraux du FDP.

 

Des visages connus et moins connus

Le ministre des Finances Lindner, le chancelier Scholz, la ministre des Affaires Étrangères Baerbock et le vice-Chancelier Habeck

Le vice-chancelier Robert Habeck dirige un nouveau ministère de l’Economie et de la Protection du climat. Ce Vert a été vice-ministre-président du Schleswig-Holstein, le Land le plus septentrional d’Allemagne, de 2012 à 2017 et est devenu en 2018 président fédéral d’Alliance90/Les Verts. Il a pour mission de faire avancer les objectifs ambitieux du nouveau gouvernement pour protéger le climat.

La ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock est la première femme à la tête de ce ministère. Pendant la campagne électorale, elle a été la première candidate à la Chancellerie des Verts dont elle a pris la direction en 2018 avec Robert Habeck. Mme Baerbock est députée au Bundestag depuis 2013. A son poste de ministre des Affaires étrangères, elle veut, entre autres, œuvrer à la coopération internationale pour protéger le climat.

Le ministre des Finances Christian Lindner est depuis 2013 président fédéral du Parti libéral démocrate (FDP). Candidat en 2017, il est parvenu à faire entrer son parti au Bundestag où les Libéraux n’étaient plus représentés pendant quatre ans. Il était depuis président du groupe parlementaire du FDP au Bundestag. Avec le ministère des Finances, il a un portefeuille important au sein du nouveau gouvernement.

Une combinaison de photos montre des membres désignés du cabinet du nouveau gouvernement allemand : (LR, de haut en bas) Svenja Schulze (Développement), Hubertus Heil (Travail), Klara Geywitz (Logement), Nancy Faeser (Intérieur), Karl Lauterbach (Santé), Christine Lambrecht (Défense), Marco Buschmann (Justice), Bettina Stark-Watzinger (Éducation), Olaf Scholz (Chancelier), Christian Lindner (Finances), Volker Wissing (Transports), Cem Oezdemir (Agriculture), Steffi Lemke (Environnement), Annalena Baerbock (Étranger), Robert Habeck (Économie), Anne Spiegel (Famille) et Wolfgang Schmidt (Chef de cabinet de la Chancellerie). Photos prises de décembre 2018 au 6 décembre 2021. REUTERS/Personnel/Fichiers

Etant le parti le plus puissant dans la coalition gouvernementale, le SPD a six ministères. Karl Lauterbach est le nouveau ministre de la Santé. Il a beaucoup gagné en popularité pendant la pandémie du coronavirus. Son travail portera tout d’abord sur la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Cet épidémiologiste de 58 ans, habitué des talk-shows, a pourtant été désigné par le futur chancelier pour gérer la pandémie de Covid-19. “La nomination de Lauterbach est une véritable provocation”, affirme le quotidien conservateur Die Welt, évoquant une “bombe politique”. Peu apprécié des militants antivaccins, le médecin social-démocrate est notamment favorable à l’obligation vaccinale et à des mesures sanitaires strictes.

Nancy Faeser, jusque-là présidente du SPD dans la Hesse et cheffe de l’opposition à la Diète régionale, dirigera le ministère de l’Intérieur. Le ministre du Travail et des Affaires sociales est toujours Hubertus Heil qui dirige ce ministère depuis 2018. Le ministère de la Défense a à sa tête Christine Lambrecht, depuis 2019 ministre de la Justice et, en outre, ministre de la Famille depuis 2021. Le nouveau ministère de la Construction est confié à la Brandebourgeoise Klara Geywitz qui avait postulé à la présidence du SPD en 2019 avec Olaf Schol. On trouve à la tête du ministère de la Coopération économique et du Dévloppement Svenja Schulze, ministre de l’Environnement depuis 2018 dans l’ancien gouvernement. Le chef de la Chancellerie, ayant rang de ministre, est Wolfgang Schmidt, un grand ami du chancelier Scholz et jusque-là secrétaire d’Etat au ministère des Finances.

A côté du ministère des Affaires étrangères et celui de l’Economie et de la Protection du climat, les Verts ont obtenu trois autres portefeuilles. Le ministère de la Famille, des Personnes âgées, de la Condition féminine et de la Jeunesse sera dirigé par Anne Spiegel, jusque-là ministre de la Famille et de l’Intégration en Rhénanie-Palatinat. La nouvelle ministre de l’Environnement et de la Protection de la nature est Steffi Lemke, pendant plus de dix ans directrice générale de son parti et riche d’une longue expérience de députée au Bundestag. Le ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture est confié à Cem Özdemir. Président des Verts pendant dix ans, il a fait partie du Bundestag et du Parlement européen et est maintenant le premier ministre fédéral issu de l’immigration turque.

A côté du ministère des Finances, le FDP obtienne trois autres portefeuilles. Le secrétaire général du FDP Volker Wissing est désormais ministre des Transports et du Numérique. Il était jusque-là vice-ministre-président et ministre de l’Economie et des Transports en Rhénanie-Palatinat. Le ministère de la Justice revient à Marco Buschmann, auparavant premier secrétaire du groupe FDP au Bundestag. Bettina Stark-Watzinger, présidente du FDP en Hesse et membre du Bundestag depuis 2017, est la nouvelle ministre de l’Education et de la Recherche.

Source: courrierinternational.com, deutschland.de/fr

Akondanews.net

 

 

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire