Patrick Achi aux Docteurs non recrutés : « Il faut pouvoir se reconvertir »

Lecteur Audio

Le premier ministre ivoirien Patrick Achi, au cours d’une conférence de presse animée ce lundi 21 novembre 2022, à la Primature d’Abidjan, s’est exprimé pour la première fois sur la question du recrutement de docteurs des universités publiques non recrutés par l’Etat.

« J’ai beaucoup d’empathie pour eux car ce sont nos enfants. Ils veulent travailler, c’est légitime » a-t-il compati. Et de se demander s’ils sont obligés de travailler à la fonction publique.

En effet, depuis plusieurs mois, ces docteurs des universités publiques non recrutés manifestent sans avoir gain de cause. Au point où le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara, avait recommandé la reconversion.

Pour le Premier ministre, l’Etat aide, éduque pour avoir le diplôme. « Avoir un doctorat est un choix. Ce que je veux dire à nos frères, c’est qu’on ne peut pas trouver de postes à eux tous.  On n’est pas obligé de faire le travail pour lequel on a le diplôme. Il faut pouvoir se reconvertir », a ajouté Patrick Achi. Il a pour ce faire exhorté les uns et les autres à  un changement de mentalités.

Le chef du Gouvernement ivoirien était devant la presse pour un bilan de l’action gouvernementale et pour mieux informer ses compatriotes sur les actions menées dans un contexte de crises successives, au plan international, avec la pandémie de la Covid-19 qui a passé le relais à la guerre Russo-ukrainienne.

Plusieurs sujets dont le désengorgement de la ville d’Abidjan pour lequel selon lui, il faut construire des infrastructures universitaires, la problématique de la CMU,  etc, ont été abordés par Patrick Achi

« Après l’adoption du PS-Gouv2, des actions importantes ont été réalisées, notamment au Nord et l’engagement de 10.500 enseignants à la Fonction publique… », a-t-il ajouté, tout en exhortant les ivoiriens à cultiver la paix, gage de tout développement.

Pour lui,  la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption sont des actions prioritaires et  a expliqué que les actions et décisions du gouvernement du président Alassane Ouattara sont déclinées dans un contexte de pandémie à Covid-19 et de la guerre en Ukraine. “Les défis auxquels nous faisons face, avec les changements climatiques sont complexes. Mais nous ne sommes pas restés passifs. Nous avons su réagir” a soutenu Patrick Achi.

Rappelons que déjà le 8 novembre 2021, le Premier ministre ivoirien s’était prêté à l’exercice à la Primature d’Abidjan.

Alexandra G (Correspondante)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire