ENVIRONNEMENT : Réunion ministérielle de la COP26 à Londres : Ève Bazaiba plaide pour la compensation de la RDC

Lecteur Audio

Kinshasa, le 26 juillet 2021-Devant ses pairs des pays membres de l’ONU en charge des questions de changement climatique, Ève Bazaiba, Vice première ministre et Ministre de l’environnement et du développement durable de la République Démocratique du Congo a exigé le respect du droit qui revient à la RDC en termes de compensation pour ses potentialités.

« La RDC devrait bénéficier de la compensation équitable pour ses potentialités et sacrifices qui ont un impact important dans la lutte contre le changement climatique dans le monde. Cette compensation ne doit pas être un don mais un droit », a-t-elle rappelé dans son mot au cours de la réunion ministérielle de COP26 qui se tient du 25 au 26 juillet 2021 à Ballroom, Park Plaza Westt, à Londres en Grande-Bretagne.

Très pertinente et incisive, la vice-Première ministre de l’Environnement et du développement durable de la RDC a également appelé les États membres à la solidarité mondiale sur la question du climat avant de rappeler la responsabilité des pays développés dans la compensation aux pays en voie de développement.

Lors de ses assises, il est question pour les ministres des pays membres de l’ONU en charge des questions de changement climatique de jeter les bases des discussions pour l’adoption des agendas communs à la conférence COP26 qui se tiendra à Glasgow en novembre de cette année.

Cette session inaugurale a également été marquée par l’allocution du président désigné de COP26, Alok Shama qui, à son tour, a appelé les États à saisir l’opportunité pour finalement trouver un accord sur la manière de lutter efficacement contre le changement climatique à travers le respect des engagements souscrits dont la mise en œuvre des plans de réduction des émissions à effets nocives.

Raphael LUMOO

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire