RDC : Nord-Kivu : la 34è région militaire salue la condamnation de deux officiers pugilistes à Goma

Lecteur Audio

Kinshasa, le 10.08.2021-Deux militaires de l’armée congolaise ont été condamnés à perpétuité mardi à Goma par la Cour Militaire Opérationnelle du Nord-Kivu.

Il s’agit du major Rimenze Kangongo Bisimwa et du capitaine Mukando Muzito. Les deux indisciplinés ont été reconnus coupables de coups et blessures volontaires et violation des consignes « en période de l’état de siège ».

Un verdict conforme au réquisitoire du ministère public, qui, lors du procès lundi 09 août 2021, avait requis la perpétuité contre eux. La cour a estimé dans son arrêt rendu ce mardi 10 août 2021, que les infractions mises à charge des prévenus par le ministère public sont établies en fait comme droit. En conséquence, ils ont été condamnés à perpétuité, peut-on lire dans le document de la cour.

Dans une vidéo qui a fait polémique sur les réseaux sociaux, les deux officiers s’étaient échangés des coups de poing à l’aéroport International de Goma.

La 34è région militaire a salué l’arrêt de la cour et le porte-parole des FARDC dans la région, le major Djike Kaiko joint par akondanews.net, réagissant à cette condamnation a indiqué que, l’arrêt a un caractère pédagogique et dissuasif, « La première des choses que vous devez savoir est qu’au sein des FARDC, on n’entretient aucune impunité. Et parlant justement de l’arrêt que vient de rendre la cour militaire du Nord-Kivu, c’est un arrêt qui a d’abord un caractère pédagogique même aussi dissuasif parce que vous êtes sans ignorer que nous sommes pendant l’état de siège décrété par le commandant suprême et, les premiers animateurs de cet état de siège sont les militaires et les policiers. A ce titre, ces derniers doivent avoir un comportement exemplaire… », a expliqué le major Djike Kaiko porte-parole de la 34è région militaire.

Par ailleurs, une source signale que ces deux officiers n’ont jamais été des soldats. Ils ont usurpé des identités appartenant à des Chefs Mai Mai Kifuafua dont RIMENZI KANGONGA basé à MANGERE Ufamandu II, territoire de Masisi au Nord Kivu et KIZITO Paulin (décédé à Walikale en 2010) mais incorporés au sein de l’armée de manière frauduleuse.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire