URGENT- Niger : La France affirme que le groupe Wagner n’est pas impliqué dans le coup d’État, mais pourrait soutenir les militaires au pouvoir

Dans une déclaration accordée à l’agence de presse AFP samedi dernier, le ministre français des forces armées, Sébastien Lecornu, a clarifié que le groupe Wagner n’était pas à l’origine du coup d’État au Niger. Cependant, il a souligné que le groupe pourrait chercher à soutenir la junte militaire qui a pris le pouvoir par opportunisme pour établir ses propres ordres.

Le ministre a mis l’accent sur l’importance de comprendre clairement les conséquences d’un tel soutien, soulignant que cela pourrait avoir des répercussions significatives sur la situation politique et sécuritaire au Niger. Cette déclaration survient alors que la situation dans le pays demeure tendue après le coup d’État militaire.

Les autorités françaises continuent de surveiller de près l’évolution de la situation au Niger et appellent à la stabilité et au respect de l’ordre constitutionnel dans le pays. Le groupe Wagner, une société militaire privée russe, a été lié à plusieurs conflits et événements controversés dans différentes régions du monde, suscitant des inquiétudes quant à son rôle potentiel dans les affaires internes du Niger.

La déclaration de Sébastien Lecornu met en lumière l’importance pour la communauté internationale de suivre attentivement la situation au Niger et de comprendre les dynamiques complexes qui peuvent influencer le paysage politique et sécuritaire dans la région. La France appelle à une approche prudente concernant le rôle de Wagner et souligne que toute implication de ce groupe doit être examinée avec vigilance.

Le Niger, en tant que pays d’Afrique de l’Ouest, fait face à des défis persistants en matière de sécurité et de stabilité, et la communauté internationale doit jouer un rôle crucial pour soutenir une transition pacifique et démocratique dans le pays, en réponse aux aspirations du peuple.

À mesure que la situation évolue, il est essentiel pour les acteurs internationaux de continuer à surveiller de près les développements au Niger et de collaborer avec les autorités nationales pour promouvoir la stabilité et le respect des droits de l’homme dans cette période critique.

Serge Kpan (Correspondant Abidjan)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire

Traduire»