“TOUT VA BIEN”

Lecteur Audio

Arlette ZATTE interpellée à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny alors que cette dernière s’apprêtait à embarquer pour “sa deuxième nation” (l’expression vient d’elle). Son arrestation serait liée à une plainte déposée par l’Avocat de Mme Simone Gbagbo pour le compte de sa cliente, et visant les injures outrageantes proférées à son encontre sur les réseaux sociaux depuis la France et même à Abidjan. Depuis, elle passe ses jours à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) en attendant le jour de sa comparution devant un juge.

L’autorité nationale de la presse (ANP), organe de régulation de la presse en Côte d’Ivoire vient de suspendre les journaux Le Patriote, Le Mandat et L’Inter pour trois (3) parutions au motif que ces journaux précités ont, dans leurs éditions publié une contribution extérieure signée du Sénateur Allomo Paulin, contenant des termes “méprisants, injurieux et dévalorisants”, à l’encontre de Monsieur Laurent Gbagbo, ex-président de la République de Côte d’lvoire, ainsi que du corps enseignant universitaire, auquel il appartient.

Patriote, quotidien proche du Chef de l’Etat Alassane Ouattara

Voilà, on interpelle une cyber-activiste pour Simone Gbagbo et on suspend des journaux pour Laurent Gbagbo. “Tout va bien”.

C’est un message fort qui est adressé à tous ceux et toutes celles qui soutiennent mordicus que toutes les décisions prises par nos institutions sont à géométrie variable parce que nos institutions seraient au service et/ou aux ordres d’un clan. Un message à tous ceux et toutes celles qui pensent être “les chouchous” de la République et donc au-dessus des lois.

C’est aussi un message fort qui est adressé à tous ceux et à toutes celles qui pensent que liberté d’expression et libertinage sont des sœurs jumelles. Non, liberté d’expression ne signifie pas libertinage. On ne peut pas et on ne doit pas dire ou écrire tout ce qu’on veut et comme on veut en foulant au pied la dignité et l’intégrité des autres en toute impunité. Chacun est désormais mis devant ses responsabilités. Il faut écrire mais bien et en toute objectivité, il faut parler mais bien et en toute objectivité. Car, “Si ce que tu as à écrire ou à dire n’est pas plus beau que ton silence, alors tais-toi et notre société se portera mieux”.

Interpeller quelqu’un et suspendre un journal comme le Patriote pour injures et propos outrageants proférés à l’encontre de Simone et Laurent Gbagbo était chose impensable dans un passé très récent. Mais, tout semble bien aller pour ne pas dire “Tout va bien“. Les lignes bougent et c’est une bonne chose. Une bonne chose pour nous réconcilier avec nous-mêmes, avec nos institutions et avec la République.

 “La République est en marche”.

NE JAMAIS DÉSESPÉRER DE L’HUMAIN

Emmanuel De Kouassi

4/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire