Tchad: le pré-dialogue national prévu dimanche au Qatar, repoussé

Lecteur Audio

Ndjamena, le 28/02/2022.Le dialogue annoncé pour le dimanche 27 février, n’a pas eu lieu. Ces pourparlers devraient se tenir entre les forces politico-militaires et le gouvernement de transition au pouvoir à Ndjamena depuis la mort d’Idriss Déby en avril 2021. Beaucoup de Tchadiens n’y croyaient pas d’ailleurs. Pourtant, lundi dernier, le président du Conseil militaire de transition annonçait avec insistance, que le pré-dialogue des forces politico-militaires aurait « bel et bien lieu » à partir de dimanche. Cause de ce fiasco, des problèmes logistiques et de coordination entre les autorités tchadiennes et le Qatar. C’est ce pays arabique qui est choisi pour abriter cette rencontre en prélude au dialogue national inclusif annoncé pour le 10 mai prochain. C’est du moins les raisons avancées par le président du Conseil militaire de transition pour justifier ce report prévisible.

Sur le plan des préparatifs, Ndjamena et Doha ont eu du mal à accorder leurs violons. Rien que sur le nombre de participants, les deux parties n’étaient pas d’accord. Selon le porte-parole du gouvernement Abderahman Koulamallah, les Qatariens voulaient un nombre raisonnable de participants mais Ndjamena a insisté pour que tous les mouvements soient de la partie. « Aucun Tchadien ne doit être tenu à l’écart », a rappelé l’exécutif tchadien.

les participants aux séances préparatoires du diague inclusif

Mais organiser un tel rassemblement est un défi logistique. La situation administrative des rebelles a notamment posé problème aux organisateurs car certains ne peuvent quitter les pays où ils résident du fait de leur placement sous contrôle judiciaire. D’autres n’ont toujours pas de passeport pour voyager. Ndjamena et Doha travaillent donc à lever ces difficultés mais il leur faut plus de temps. L’affaire des audio dans lesquels Timane Erdimi, un des chefs rebelles tchadiens hébergés par le Qatar, projette des alliances pour renverser le gouvernement de transition, n’a pas arrangé les choses.
Selon le gouvernement tchadien, le pré-dialogue national pourrait avoir lieu « d’ici quelques jours ». Mais de bonnes sources, le Qatar estime que rien ne pourra bouger avant le 12 mars.

Raphael LUMOO
Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire