TCHAD : LE MOUVEMENT CITOYEN WAKIT TANA APPELLE A MANIFESTER POUR LE RESPECT DE LA CONSTITUTION ET POUR UN DIALOGUE NATIONAL

Lecteur Audio

Au Tchad, le mouvement citoyen Wakit Tana ne décolère pas et entend durcir le ton ce samedi au cours d’une manifestation populaire, en dépit des violentes répressions parfois meurtrières employées par le Conseil militaire de transition pour casser le tocsin du retour à l’ordre constitutionnel au Tchad.
En effet, aux lendemains de l’annonce de la mise en place du gouvernement de transition par le Conseil militaire de transition (CMT), la coordination des actions citoyennes a appelé le mardi 4 mai dernier à une nouvelle manifestation contre les autorités de transition.
Dans sa posture de maintenir la pression sur les nouveaux hommes forts du Tchad à respecter l’ordre constitutionnel sapé depuis la mort du feu Maréchal Idriss Déby Itno, le mouvement Wakit Tana, composé d’organisations de la société civile et de partis politiques d’opposition entend poursuivre et intensifier son combat pour « déconstruire le système Déby » qui tend à se maintenir au pouvoir à travers une transition considérée selon elle de coup d’Etat constitutionnel.
Par ailleurs, toujours fidèle à sa ligne et à sa construction politique le mouvement citoyen Wakit Tana estime que le CMT est illégitime et ne reconnait donc pas le gouvernement de transition mis en place, par ce qu’il appartient au président de l’assemblée nationale de diriger le pays comme le veut la constitution jusqu’aux nouvelles élections crédibles et démocratiques.
Pour rappel, les dernières manifestations organisées par Wakit Tana le 27 avril dernier ont mobilisé la population Tchadienne dans les rues de Ndjamena et dans plusieurs localités du pays en laissant comme bilan 6 morts selon la coordination et 700 arrestations.
Toutefois, en dépit du départ de certaines formations de l’opposition Tchadienne des rangs de Wakit Tana, pour occuper des postes ministériels au sein du nouveau gouvernement dit « d’union », le mouvement reste on ne peut plus déterminé à ne rien lâcher, singulièrement aux fins d’un retour à l’ordre constitutionnel et à l’ouverture d’un véritable dialogue national.
Le retour à l’ordre constitutionnel au Tchad n’est-il pas une illusion ?
Adingra OSSEI
AKONDANEWS.NET

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire