TCHAD : E. MACRON AUX OBSEQUES D’IDRISS DEBY ITNO

Lecteur Audio

Décédé le 20 avril dernier des suites de ses blessures reçues au combat contre les rebelles du FACT (Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad) venus de la Lybie voisine, la cérémonie des obsèques de l’ex président Tchadien Idriss Deby Itno sont prévues ce vendredi 23 avril en présence de plusieurs chefs d’Etat dont le président Français Emmanuel Macron.

Après avoir tenu d’une main de fer le Tchad pendant 30 ans, le Maréchal Idriss Deby Itno annoncé vainqueur des dernières élections présidentielles à plus de 80% après avoir écarté successivement ses principaux adversaires politiques pour s’offrir un sixième mandat a succombé à ses blessures reçues  sur le champ de bataille au nord de son pays contre une horde de rebelles venus de la Lybie.

Les funérailles prévues ce vendredi autour du nouvel homme fort du Tchad, le Général Mahamat Idriss Deby, réunissent plusieurs chefs d’Etat et des hommages seront rendus à l’illustre disparu à la dimension de son charisme et son leadership à la tête de son pays et de son armée avec laquelle il a toujours combattu pour maintenir la sécurité et la stabilité dans la région.

A la tête des rebelles du FACT Mahadi Mahamat Ali comme bon nombre de chefs rebelles et d’opposants politiques contestent la succession monarchique survenue au sommet de l’Etat Tchadien dès l’annonce du décès du Maréchal Idriss Deby Itno.

Pour rappel, le fils du Maréchal Idriss Deby Itno, le Général des corps armés Mahamat Idriss Deby âgé de 37 ans a été désigné dans la foulée comme le président du conseil militaire devant conduire la transition pour une durée de 18 mois et ce, contre les dispositions de la constitution Tchadienne qui fait du président de l’Assemblée Nationale l’homme fort du pays dont l’intérim prend fin dans un délai de 90 jours après avoir organisé des élections libres et démocratiques.

La présence du président Français aux obsèques de l’ex président Tchadien Idriss Deby Itno, est perçue comme un symbole fort dans les rapports diplomatiques et militaires entre ces deux pays unis par le jeu des alliances et des intérêts nés dans la lutte contre le terrorisme dans le bassin du lac Tchad et dans la bande Sahélo-saharienne.

La tragique mort du Maréchal du Tchad considéré comme le pivot de la lutte avant-gardiste contre le terrorisme au sein du G5 sahel avec un important déploiement de ses troupes sur plusieurs fronts dans le cadre des opérations militaires de sécurisation et de stabilisation menées à l’échelle  continentale, régionale et sous régionale, affaisse les stratégies et tactiques militaires de toutes les puissances militaires engagées dans la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel d’une part, mais fait ressurgir et amplifie davantage d’autre part les nombreuses crises familiale, politique et tribale longtemps enfouies dans le moi des Tchadiens surement apeurés par la main de fer de l’ex président.

La fin de la trêve annoncée après les funérailles de l’ex Maréchal selon le porte parole des FACT obéit à une volonté de tourner radicalement le régime Deby au pouvoir sans partage, sans démocratie, et sans justice sociale depuis 30 ans.

Par ailleurs, la succession anticonstitutionnelle opérée à la tête d’un pays fortement marqué par une stabilité fragile et précaire du fait des profonds schismes des tribus et des assauts répétés de plusieurs groupes rebelles pour la prise du pouvoir, fait monter l’adrénaline dans les rangs des rebelles du FACT qui rejettent la légitimité de Deby fils et entendent marcher bientôt sur N’djamena au nom de la démocratie dite piétinée au Tchad.

Le chaos qui se dessine au Tchad, n’entrainera t-il pas le reste de la région et la bande Sahélo-saharienne en proie aux rebellions et au terrorisme dans une instabilité indescriptible ?

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Avis sur “TCHAD : E. MACRON AUX OBSEQUES D’IDRISS DEBY ITNO

Laisser un commentaire