Tchad: Cinq mort dans une répression à Abéché

Lecteur Audio

L’annonce de la cérémonie d’intronisation d’un nouveau chef de canton dans la province d’Abéché a mis du feu au poudre et occasionné selon des Organisations de défense des droits de l’homme plusieurs blessés et au moins cinq morts dans les rangs des manifestants qui exigent l’annulation de la création du canton Bani-Halba qui ne respecte pas les conditions coutumières en la matière.

Des tirs nourris ont été entendus à Abéché aux environs de 8 heures rapportent des témoins sur place. Ils expliquent que plusieurs pick-up de militaires ont tiré en l’air pour disperser une foule d’habitants réunis au cimetière pour enterrer leurs proches…

La veille, des centaines de manifestants avaient été dispersées par les forces de l’ordre qui ont tiré à balle réelle et ce sont au moins cinq personnes  qui sont mortes et une trentaine de blessés qui ont été enregistrés selon la Commission nationale des droits de l’homme qui déplore « des actes de violences » de la part des manifestants et « une réponse disproportionnée » des militaires. Par contre, d’autres sources locales évoquent un bilan plus lourd et les autorités quant à  elles, n’ont pas souhaité réagir.

Un calme tendu a régné dans l’après-midi de ce 25 janvier 2022. Les réseaux mobiles et internet sont restés coupés dans la ville. Les commerces et les écoles sont restés fermées toute la journée.

Toutefois, Le porte-parole du gouvernement explique qu’il n’a pas voulu s’exprimer pour le moment mais précise que la situation est « prise très au sérieux ».

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire