Table Ronde sur l’État de Siège en RDC : Attentes et Enjeux pour la Population du Nord Kivu et de l’Ituri

La table ronde consacrée à l’état de siège, annoncée depuis juin 2022 par le Premier Ministre congolais Jean Michel Sama Lokonde Kyenge, débute ce lundi 14 août 2023. Cet événement réunira les différents acteurs de la région visée par cette mesure exceptionnelle, prévue pour durer au maximum 45 jours, mais qui s’étend déjà depuis deux ans. La population du Nord Kivu et de l’Ituri attend ardemment la levée de cette mesure.

Comparée à une quinine administrée à un malade souffrant de paludisme par un membre de la société civile du Nord Kivu, cette table ronde vise à examiner l’efficacité de l’état de siège instauré en mai 2021 par le président de la République. Le ministre des Affaires Intérieures, M. Péter Kazadi, a invité plusieurs personnalités à se rendre immédiatement dans la capitale de la RDC. Parmi les invités figurent les 48 députés provinciaux pour l’Ituri, le Vice-gouverneur civil considéré comme gouverneur intérimaire, le gouverneur militaire ou son délégué, des chefs coutumiers, des délégués des communautés ethniques, des représentants de la société civile, des confessions religieuses, des associations féminines, du conseil provincial de la jeunesse et d’autres associations à but non lucratif, des représentants de mouvements citoyens et des personnes vivant avec un handicap dans les deux provinces.

De nombreuses personnes espèrent que cette table ronde sur l’état de siège pourrait enfin conduire à sa levée, étant donné son inefficacité dans la région concernée, où elle a été perçue comme devenant rapidement un outil lucratif plutôt qu’une réponse sécuritaire. Les critiques pointent du doigt une collecte de taxes destinées au trésor public. Ceci souligne l’importance d’un bilan positif de cette administration militaire, qui devrait se concentrer davantage sur les questions de sécurité, restées un défi majeur lors du premier mandat du président Félix Tshisekedi. Les populations locales en ont assez des prorogations régulières de cette mesure par le parlement congolais, sans prendre en compte leurs avis.

Cependant, certaines sources évoquent des indiscrétions autour de possibles actes de corruption parmi les participants à cette table ronde. Ces acteurs pourraient proposer le maintien de cette gouvernance. Sur le terrain, des attaques de groupes armés contre les positions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont constatées à chaque fois que la levée de l’état de siège est envisagée. Ainsi, la population devra attendre les résultats des travaux qui se tiendront sur deux jours, du 14 au 16 août 2023, pour connaître l’issue de cette délibération.

La table ronde revêt une importance cruciale pour la population du Nord Kivu et de l’Ituri, ainsi que pour l’ensemble de la République Démocratique du Congo, en quête de stabilité et de solutions efficaces pour les défis sécuritaires qui persistent dans la région. Les résultats de ces délibérations détermineront en grande partie la trajectoire future de la région.

Raphael Lumoo(Correspondant en RDC)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire

Traduire»