Soudan : Le général soudanais Daglo «Hemetti» en visite en Éthiopie

Lecteur Audio

Le général soudanais Mohamed Hamdan Daglo, dit «Hemetti» en visite en Éthiopie du 22 au 23 janvier dernier a rencontré le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed avec qui il a abordé plusieurs dossiers de coopération bilatérale, le conflit territorial aux frontières des deux pays  et le barrage éthiopien sur le Nil.

C’est une visite inattendue qu’a effectué le numéro deux du pouvoir soudanais en Éthiopie. Officiellement, celui que l’on surnomme Hemetti s’est rendu à Addis-Abeba pour discuter de questions bilatérales, mais on pourrait plus facilement parler de questions frontalières qui restent le nœud de discorde entre les deux pays depuis plusieurs années déjà.

En fait, le Soudan et l’Éthiopie s’affrontent sur le dossier du GERD, le Grand Barrage de la Renaissance sur le Nil construit par l’Éthiopie. Aligné sur la position égyptienne, Khartoum demande à son voisin éthiopien de partager les informations de la construction du barrage pour éviter les inondations dans le pays. Une source diplomatique assure que le Soudan fait très peu confiance au Premier ministre Abiy Ahmed sur ce dossier qui reste l’une des échecs de l’UA dont la médiation a échoué.

Autre conflit frontalier, le triangle de Fashaga, au niveau de la province éthiopienne du Tigré. Les deux pays se disputent un territoire fertile que l’armée soudanaise a finalement repris par la force fin 2020 alors que l’Éthiopie s’enfonçait dans la guerre civile. Depuis, les tensions ne s’apaisent pas, et des affrontements de faible intensité s’y déroulent.

« Les relations soudano-éthiopiennes ont tout au long de l’histoire été bien établies et développées, dominées par le respect mutuel et les intérêts communs. Je suis heureux de me rendre aujourd’hui à Addis-Abeba et de rencontrer les dirigeants de ce beau pays dans une atmosphère fraternelle, qui confirme la profondeur et la force des relations entre les deux pays », a Twitté le général Daglo. « Hemetti » a également profité de sa visite pour rencontre Moussa Faki, le président de la Commission de l’Union africaine, pour s’entretenir sur les derniers développements politiques au Soudan, qualifiés d’inquiétant par l’organisation continentale.

Moussa Faki a par ailleurs annoncé que l’Union africaine se tenait prête à participer à la résolution de la crise politique fortement réprimée à sang et à mort au Soudan depuis des mois.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire