Sénégal / Après leur bagarre Macky Sall aux Députés : « C’est un acte d’une extrême gravité, indigne d’une démocratie majeure »

Lecteur Audio

Dakar, le 16 septembre 2022

Lors de son adresse à la nation sénégalaise ce vendredi 16 septembre 2022, le Chef de l’Etat Macky Sall a vivement condamné le comportement des Députés sénégalais qui se sont livrés à des actes indignes, lors de l’installation de la quatorzième législature. Selon lui, ce spectacle n’est pas digne de la représentation nationale sénégalaise.

« Au-demeurant, au-delà de nos convictions et de nos choix individuels, nous sommes un même peuple, nous avons la même histoire et le même destin. Nous sommes une seule et même famille », a fait remarquer Macky Sall.  A l’en croire, « le choc des idées et des ambitions ne doit jamais nous faire oublier notre vivre ensemble ». A cet effet, il regrette profondément les incidents survenus à l’occasion de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale. « Le spectacle est vraiment désolant. En effet, certains se sont livrés dans l’enceinte de l’institution, à la destruction de matériels et ont violé la sacralité de la représentation nationale. Les Députés sénégalais ont ainsi foulé aux pieds les dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Chose qui est d’une extrême gravité, indigne d’une démocratie majeure. Cet acte déplorable n’est pas digne de la confiance du peuple. Ce n’est certainement pas ce que les citoyens, qui ont voté dans le calme et la transparence attendaient de leurs représentants. Il faut prendre garde », s’est indigné Macky Sall.

Dans un monde exténué par les déchirures de la guerre, de la violence et de l’extrémisme, le Président sénégalais invite ses compatriotes députés à mesurer la chance qu’ils ont de vivre dans la paix, la sécurité et la stabilité. « Nul n’a le droit de détruire ce legs ancestral, notre bien commun, il nous appartient plutôt de l’entretenir et de le transmettre aux générations futures. Les hommes passent, mais la nation sénégalaise demeure. En vertu des charges constitutionnelles qui m’incombent, j’ai le devoir de nous rassembler autour de notre bien commun et de notre commun vouloir de vie commune, parce que c’est mon rôle de garant de l’unité nationale et du fonctionnement régulier de nos institutions », dixit Macky Sall.

Pour solde de tout compte, l’installation du bureau de l’Assemblée nationale a été le théâtre d’un spectacle affreux, odieux. Avec un tel spectacle, la veste de représentants du peuple semble visiblement trop ample pour nos parlementaires censés donner l’exemple à tous les niveaux de l’échelle sociale en tant que faiseurs de lois. Cette pathétique attitude plongera à coup sûr le peuple sénégalais dans l’illusion, la désillusion et la confusion. Même si les Députés de l’opposition ont réclamé la non-participation de ceux du pouvoir qui sont ministres, rien ne peut justifier que les deux camps s’exposent à la vindicte publique à s’adonnant à des actes de vandalisme comme des manifestants hystériques. Ces agissements irresponsables nous poussent à affirmer sans risque de nous tromper que la démocratie sénégalaise est au fond de l’impasse. Toutefois, le président sénégalais par hauteur d’esprit, a fait remarquer que « les élections législatives du 31 juillet 2022 dernier se sont bien déroulées au Sénégal ».

Mapote Gaye Dakar correspondant Akondanews.net

 

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire