Selon le porte-parole du gouvernement Burkinabé, Lionel Bilgo, il faut d’abord en finir avec le terrorisme, avant de parler d’un retour à l’ordre constitutionnel

Lecteur Audio
Partager:

Laisser un commentaire