Sécurité routière/ 1347 permis de conduire retirés des mains de chauffards de 2018 à 2022

La Commission Technique de Suspension et de Retrait de Permis de Conduire a tenu, le jeudi 22 décembre, au 3ème étage de la Tour C d’Abidjan Plateau, sa dernière session de l’année 2022. Cette session a été l’occasion de faire le bilan de la commission, depuis sa réactivation en décembre 2018 par le Ministre des Transports Amadou Koné.

Ainsi, il a été traité 1464 cas d’accidents et autres infractions durant toute la période de la réactivation pendant que 363 dossiers ont été analysés en 2022. Et comme sanctions, ce sont 274 permis de conduire qui ont été condamnés en 2022 avec fermeté sur une période allant de 3 mois à 20 ans portant à 1347 permis condamnés de 3 mois à 20 ans avec fermeté depuis décembre 2018.

35 % des dossiers analysés en 2022 concernent les accidents mortels, 42 % les accidents corporels, 15 % les autres infractions et 8 % les accidents matériels. 69 % des dossiers viennent des constats de la Police Nationale, 23 % de la Gendarmerie Nationale et 8 % de la Police Spéciale de la Sécurité Routière.

Les véhicules dits « personnels » sont les plus impliquées dans les accidents avec 22 % contre 20 % pour les motos ou cyclomoteurs et respectivement 13 % pour les minibus communément appelés “Gbaka” et les taxis.

Ces accidents sont dûs à 20 % à l’imprudence des conducteurs, 19 % au défaut de maîtrise et 16 % à la vitesse excessive.

Pour M. Lucien Tiéssé, Président de la commission, il s’agit à travers ces chiffres d’emmener les conducteurs à améliorer leur comportement sur la route afin d’éviter les accidents surtout en cette période de fêtes, au vu des nombreux déplacements.

Serge Kpan (Correspondant)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire