Santé : Les bienfaits de l’allaitement maternelle

Lecteur Audio
Getting your Trinity Audio player ready...

L’allaitement maternel est l’un des moyens les plus efficaces de préserver la santé et d’assurer la survie de l’enfant. Cela étant, moins de la moitié des nourrissons sont allaités exclusivement au sein pendant les six premiers mois de la vie comme cela est recommandé par l’OMS.

Le lait maternel est l’aliment idéal pour les nourrissons. Il est sûr, propre et contient des anticorps qui les protègent de beaucoup de maladies infantiles courantes. Le lait maternel apporte toute l’énergie et les nutriments dont le nourrisson a besoin pendant les six premiers mois de vie, et continue de couvrir la moitié ou plus de ses besoins nutritionnels pendant le second semestre de vie et jusqu’à un tiers de ceux-ci pendant la deuxième année.

Les enfants qui ont été allaités au sein obtiennent de meilleurs résultats aux tests d’intelligence et souffrent plus rarement de surpoids, d’obésité ou de diabète par la suite. En outre, les femmes qui allaitent présentent un risque moins élevé de développer un cancer du sein ou des ovaires.

Les efforts déployés pour améliorer les taux et la durée de l’allaitement maternel partout dans le monde continuent d’être compromis par la commercialisation inappropriée des substituts du lait maternel.

Recommandations L’OMS et l’UNICEF recommandent que les enfants commencent à être allaités dans l’heure qui suit leur naissance et qu’ils soient nourris exclusivement au sein pendant les six premiers mois de leur vie – c’est-à-dire qu’ils n’absorbent aucun autre aliment ou liquide, pas même de l’eau.

Les nourrissons doivent être allaités à la demande – c’est-à-dire aussi souvent que l’enfant le réclame, de jour comme de nuit. Il ne faut pas utiliser de biberons, tétines ou sucettes.

À partir de l’âge de six mois, les enfants doivent commencer à consommer des aliments complémentaires sûrs et adéquats, tout en continuant d’être allaités au sein jusqu’à l’âge de deux ans, voire plus. Action de l’OMS L’OMS promeut activement l’allaitement maternel en tant que meilleure source d’alimentation pour le nourrisson et le jeune enfant, et s’efforce de porter le taux d’allaitement au sein exclusif au cours des six premiers mois de la vie à au moins 50 % d’ici à 2025.

L’OMS et l’UNICEF ont créé le Collectif mondial pour l’allaitement maternel afin de mobiliser l’appui politique, juridique, financier et public en faveur de l’allaitement maternel. Le Collectif rassemble les exécutants et les donateurs issus des gouvernements, d’organismes philanthropiques, d’organisations internationales et de la société civile.

Le Réseau OMS de suivi mondial et de soutien à la mise en œuvre du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, également appelée NetCode, veille à ce que les substituts du lait maternel ne soient pas commercialisés de manière inappropriée.

De plus, l’OMS propose des cours de formation destinés aux agents de santé afin qu’ils soient en mesure de fournir un appui qualifié aux mères allaitantes, de les aider à surmonter leurs problèmes et de surveiller la croissance des enfants.

 

Serge Kpan (Correspondant)

Akondanews.net

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»