Salon International de la Technologie et de la Communication/ la Cyber Sécurité.

Lecteur Audio

Du 31 au 01 juin 2022 s’est tenu à Abidjan, Côte d’Ivoire la sixième édition du Salon international des technologies l’information et de la communication dédié à l’Afrique. Ce salon qui se déroule au Sofitel Ivoire à Cocody est un partenariat entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie avec la participation de 40 pays et 160 experts. L’objectif est de montrer l’opportunité du digital dans les secteurs de la santé, l’agriculture, la formation, l’éducation et biens d’autres secteurs.

Il ressort donc du panel organisé sur la Cyber Sécurité, le mardi 31 mai dernier, deuxième jour du Salon International de la Technologie et de la Communication que, la cyber sécurité est un ensemble de techniques et de solutions de sécurité pour protéger la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des informations. Dans un monde de plus en plus digitalisé, la sécurité informatique devient un point sur lequel toutes les entreprises doivent veiller pour empêcher le piratage des données.

Depuis 2019, les attaques en Afrique se sont multipliées dans les entreprises particulièrement les banques et sont commises par les plus grands criminels de cyber attaque au monde. Le développement technologique aujourd’hui, bénéfique pour les entreprises et le business doit être accompagné par des mesures de protection et une maitrise technologique selon les panélistes, car les réseaux finissent par être exposés aux attaques.

L’approche technologique selon, des panélistes, est très basique et statique en Afrique, elle n’évolue pas dans les secteurs d’activités tandis que les cybercriminels innovent à chaque instant en diversifiant leurs attaques. Les criminels sont motivés à gagner de l’argent en cryptant des données pour les vendre.

Pour arriver à une protection optimale, plusieurs défis sont à relever et des solutions à  trouver. Les défis se situent au niveau de la compréhension des problèmes par les hauts responsables, les techniciens et les politiciens  qui doivent comprendre que la sécurité est un élément essentiel. Le capital humain reste un des défis importants,  le manque d’experts et de spécialistes en cyber sécurité se fait de plus en plus ressentir.

Il est donc important de définir les approches pour faire face aux différentes attaques, de mettre des dispositifs en place pour traiter les questions de sécurité, de développer des approches et de se pencher sur la question de protection des infrastructures. La protection doit être une préoccupation pour tout secteur d’activité et non pour une entreprise spécifique, les secteurs doivent consolider leurs efforts et les  moyens de protection des données. L’État également doit imposer un niveau de sécurité, développer une stratégie, mettre en place un plan d’action, travailler sur le facteur humain et mobiliser les investissements nécessaires pour permettre aux entreprises de se protéger.

Vladimir Aman, responsable de Côte d’Ivoire Computer Emergency Response Team (CI CERT ) qui est une équipe de réponses aux incidences et attaques informatiques en côte d’Ivoire, un service public de résolution des problèmes cybernétiques, met en avant le partage d’informations qui contribue à améliorer la cyber sécurité dans l’ensemble de l’écosystème numérique. Selon lui, il est important de partager l’information pour permettre d’améliorer les connaissances collectives pour une collaboration effective, d’avoir une meilleure amélioration de détections des attaques, améliorer la posture de la sécurité et de l’agilité défensive.

Par ailleurs, il faut aussi créer un mécanisme de régulation spécifique de partage d’informations de cyber sécurité , adopter des standards pour la  classification et la protection des informations partagées, développer un service de partage d’information gratuit et mettre en œuvre des métriques et des moyens d’évaluation de l’impact économique.

En côte d’Ivoire, c’est près de 1000 attaques par jour effectuées par les cybercriminels, Il est difficile de trouver des solutions définitives en cyber sécurité car, le domaine est très évolutif. De plus, le partage d’informations, l’expertise du capital humain, l’implication de l’Etat et des services dans la cyber sécurité permettront d’avoir des solutions optimales pour faire face aux cyber attaques.

Lydie M.

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire