RDC /Sud Kivu : Une enquête parlementaire dans l’exploitation minière à Mwenga

Lecteur Audio

Kinshasa, le 15 octobre 2021- Le rapport d’enquête sur l’exploitation illégale et illicite des minerais dans le Territoire de Mwenga sera connu avant la fin du mois d’octobre, sauf changement de dernière minute, la restitution aura lieu au cours de l’ouverture de la session parlementaire de septembre à l’hémicycle provincial du Sud Kivu.

Selon certaines indiscrétions dans les rangs des députés provinciaux contactés par akondanews.net dans le cadre d’un reportage dans la cité minière de Kamituga,  où séjournaient dix (10) députés dépêchés pour une mission parlementaire, le rapport d’enquête parlementaire sera officiellement connu d’ici peu.

En effet, la mission d’enquête parlementaire  avait pour but d’investiguer sur l’exploitation abusive et illégale de minerais dans le territoire de Mwenga où des ressortissants chinois agissaient en « hors la loi » en exploitant plusieurs mineurs dans les différentes sites miniers du territoire de Mwenga. Et ce, en parfaite complicité avec certaines autorités provinciales et nationales.

En date 27 septembre 2021, une dizaine de députés provinciaux s’est réunie pour une séance de travail. Celle-ci consistait en une rencontre de mise en commun dans une approche de finalisation du rapport.

D’après le député provincial Innocent Kababili, l’un des membres de cette mission et élu de Mwenga, la primeur de l’information revient d’abord au bureau de l’assemblée provinciale à travers son président.

Toutefois, notre source ajoute que l’hypothèse de l’exploitation illégale et illicite des pierres précieuses par des sujets chinois n’est pas à écarter dans cette partie de la province du Sud Kivu.

A l’en croire « certaines de ces entreprises minières n’ont pas de documents qui les autorisent à fonctionner normalement au Sud Kivu ». Kababili ajoute que plusieurs exploitants miniers, sous le prétexte de permis de recherches s’adonnent paisiblement à l’exploitation illégale et illégitime de l’or et d’autres minerais en complicité avec des officiers de l’armée congolaise.

Parallèlement t à la démarche d’enquête parlementaire de ces dix députés, d’autres députés de la nation venus de Kinshasa pour la même démarche continuent de séjourner à Bukavu, ceux-ci organisent des rencontres avec les différents acteurs qui interviennent dans la chaîne de l’exploitation des minerais.

Pour rappel, un arrêté du gouverneur du territoire suspendant l’exploitation des minerais dans cette partie du pays, se heurte malencontreusement dans son application  à celui du ministre national en charge des mines qui exige la suspension de l’arrêté du gouverneur au motif que la question ne relevait que de ses compétences.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

5/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire