RDC : situation sécuritaire toujours préoccupante après le sommet de Bujumbura et d’Addis abeba

Avant la clôture du sommet d’Addis abeba sur la situation de l’Est, plusieurs positions des FARDC ont été attaquées le lundi 20 février 2023 par le M23/RDF, aux alentours de Kitshanga, sur la voie menant à Mweso, dans la chefferie des Bashali en territoire de Masisi au Nord-Kivu.

D’après nos sources sur place, cinq positions ouvrant la voie vers Mweso, une agglomération située à 18 kilomètres de Kitshanga, ont été simultanément attaquées.

« Les rebelles du M23 viennent de lancer plusieurs attaques pour faire chuter Mweso, ces villages suivants sont attaqués : Kyahemba, Bukombo, Buchalwichi, Kiusha et Lubula », a écrit à akondanews.net l’une de nos sources.

Il y a quelques jours,  l’armée congolaise et la société civile  avaient alerté l’opinion sur la traversée d’un renfort de plus de 350 militaires rwandais pour appuyer le M23 qui était en difficulté face à l’armée loyaliste dans cette zone.

Pour rappel, le sommet des chefs d’états de l’EAC a accordé un mois au m23 et ses alliés pour se retirer des zones occupées, à partir du 28 février 2023.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»