RDC/Nyiragongo : Les autorités réagissent à l’assassinat de Sikitu Mudeyi à l’est de la RDC

Kinshasa, le 22 octobre 2021-Dans la matinée de ce vendredi 22 octobre 2021, l’annonce de la l’assassinat de Sikitu Mudeyi alias Kifende, chef autoproclamé dans la chefferie de Bukumu, Territoire de Nyiragongo en province du Nord-Kivu à l’Est de la RDC a été rendue publique, même après qu’elle soit devenue virale sur les réseaux sociaux.

Selon les informations parvenues à la rédaction d’akondanews.net, les forces armées de la République Démocratique du Congo ont vigoureusement réagi à la résistance de la milice proche de Kifende qui s’opposait à son arrestation par la police nationale, étant donné que selon l’administrateur du territoire de Nyiragongo, Malosa Mboma Jean-Marie « dans une région en état de siège, les civils ne doivent pas brandir une arme contre les forces loyalistes, avec les risques d’être confondus à des ennemis ».

Contacté par akondanws.net le commissaire supérieur Malosa Mboma Jean-Marie, a aussi laisser entendre qu’ « Ils avaient une arme, et ils utilisaient ça, s’ils se battaient sans arme on ne pouvait pas en arriver jusque-là. Lorsqu’un civil prend une arme pour tuer un policier ou un militaire, tu es confondu comme un autre militaire ou policier »

Revenant sur la question des revendications des terres, l’administrateur Malosa regrette l’orgueil avec laquelle certains individus procèdent. Il a précisé que ce dossier était dans les mains des autorités compétentes.

« De notre côté en tant qu’administrateur nous avons tous ces dossiers et nous les analysons… ous attendons les réponses, … Mais celui-ci a fait l’orgueil, c’est un rebelle…La loi indique que c’est le chef du territoire qui installe le chef du groupement », a-t-il conclu.

Par ailleurs, l’autorité territoriale promet une enquête pour rendre justice à Kifende qui a été abattu en violation des règles de Droit régissant les procédures d’arrestation des civils.

Il faut rappeler que le territoire de Nyiragongo est depuis longtemps en proie à des conflits de terre et de pouvoir dans le pays et reste en état de siège depuis peu.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire