RDC: Mathieu GILMAN porte-parole de la MONUSCO sur le départ

Lecteur Audio

Kinshasa, le 03 AOUT 2022- Le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères Christophe LUTUNDULA APALA a officiellement adressé à la mission onusienne pour requérir l’expulsion de son porte-parole Mathias Gilman. Dans cette correspondance, le chef de la diplomatie congolaise considère que les tensions actuelles entre la Monusco et la population seraient dues aux déclarations indélicates et inopportunes de son porte-parole.

Les faits remontent à la conférence de presse tenue le 13 juillet à Kinshasa, au cours de laquelle Mathias Gilman affirmait que le déploiement d’une grande partie des soldats de la paix et de l’Armée congolaise dans la lutte contre le M23 a des impacts négatifs sur les autres régions où opèrent d’autres groupes armés.

Après la déclaration du porte-parole ayant par la suite entrainé plusieurs incidents survenus, le gouvernement de Kinshasa considère que la présence de Mathias Gilmanen RDC est un frein au climat de confiance et de sérénité entre les institutions congolaise et la Monusco. Celle-ci dit avoirprisacte de la décision du gouvernement congolais.

Raphael LUMOO, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire