RDC : Matata Ponyo toujours empêtré dans le dossier Bukanga Lonzo

Lecteur Audio

Kinshasa, le 28 mai 2022- Deux semaines après le lancement de son parti Politique Leadership et Gouvernance et la Démocratie pour le Développement (LGD) qui l’a investi comme candidat président de la République à l’élection de 2023, l’ancien premier ministre congolais  Augustin Matata Ponyo est à nouveau en maille avec la justice dans le dossier Bukanga Lonzo malgré l’arrêt de la cour constitutionnelle qui exige un arrêt à la poursuite qui pèse sur le vénérable Matata Ponyo .

Dans un communiqué rendu public le lundi 16 mai dernier, l’Inspection générale des finances (IGF) persiste et signe en affirmant que le sénateur Augustin Matata Ponyo, « est bel et bien l’auteur intellectuel principal de la débâcle du projet du parc agro-industriel Bukanga-Lonzo et des détournements qui ont eu lieu ». Des détournements qui, selon les estimations de l’IGF, ont « coûté à la République plus de 287 millions de dollars américains ».

Ceci ressemble à un acharnement politique, dans la mesure où la cour constitutionnelle ayant déjà statué sur ce dossier et a déclaré clos en suspendant les poursuites contre le sénateur Matata Ponyo, certes ancien premier ministre, mais jouissant toujours de son immunité de sénateur, car étant encore en fonction.

Oubliant que la cour constitutionnelle reste l’institution suprême en matière de justice en République démocratique du Congo, l’IGFà travers son communiqué affirme que  ces accusations « se sont relevées fondées et elles sont documentées » d’autant que l’examen de l’utilisation des fonds du Parc agro-industriel s’est fait « à la demande du l’ancien Premier ministre lui-même », et non par une quelconque influence, et par ailleurs, « dans le respect des normes en matière d’audit et de contrôle ».

Pour rappel, Matata Ponyo était poursuivi dans deux dossiers, notamment dans celui de l’indemnisation des victimes de la zaïrianisation et dans celui du Parc agro Industriel de Bukanga Lonzo dans lequel la cour constitutionnelle s’est déclarée incompétente  pour juger  Matata Ponyo malgré la levée de ses immunités suite à la demande de la cour de cassation en mai 2021.

Raphael LUMOO

akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire