RDC : Les organisations de la société civile congolaise exigent la libération sans délai des 51 pêcheurs congolais détenus par la marine ougandaise

Lecteur Audio

Kinshasa, le 05 août 2022

Cinquante et un pêcheurs congolais à bord de 17 pirogues ont été arrêtés par les marins ougandais à Rweshama sur le lac Edouard dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 août 2022.

La marine ougandaise accusant les pêcheurs congolais de violer les limites lacustres, n’ont pas hésité à mettre sur eux le grappin. Pour se défendre, ces derniers ont indiqué que les marins ougandais s’arrogent le droit d’outrepasser les principes qui délimitent les frontières maritimes pour kidnapper les pêcheurs sur les eaux congolaises. Joint par akondanews.net, Aimé Mukunda Mbusa notable de Rutshuru et défenseur des droits humains, affirme que jusqu’à présent ces 51 pêcheurs sont détenus au parquet de Katwe en Ouganda.

Profitant de l’absence de la marine congolaise sur le lac Edouard, les pêcheurs congolais sont cueillis par les marins ougandais comme des brebis sans berger », s’indigne ce défenseur des droits humains.

Il faut rappeler que l’an dernier, plus de 300 pêcheurs congolais avaient été arrêtés avec plusieurs matériels dont 207 moteurs hors-bords et 300 pirogues saisies. C’est grâce à un accord bilatéral entre la RDC et l’Ouganda que les pauvres pêcheurs avaient été libérés et leurs matériels restitués.

Face à cette situation qui devient récurrente sur le lac Edouard, les acteurs de la société civile ne sont pas restés silencieux. En effet, ils demandent au gouvernement congolais de prendre des mesures visant à protéger les pêcheurs victimes de plusieurs atrocités. Ils exigent par ailleurs, la libération sans délai des pêcheurs récemment arrêtés et de leurs matériels de pêche.

Raphaël LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire