RDC : le Ministre de l’Économie ne démissionnera pas avant la décision de la cour de cassation

Lecteur Audio

Kinshasa, 14.04.2022.Jean Marie KALUMBA ministre de l’Économie de la RDC a jugé bon de saisir la Cour de cassation au lieu de passer par l’acte de démission. Cette décision provoque des remous. Certains députés de son parti politique AFDC/A de Bahati LUKWEBO Président du sénat Congolais et membre de l’union sacré (nouvelle majorité présidentielle), continuent d’affirmer que l’argentier de la République ne va pas quitter son poste, compte tenu de «certaines irrégularités dans la démarche des parlementaires». Certain députés ont déclaré que la motion de défiance contre le ministre a été entachée d’un faux en écriture. Papy Nyango qui fait partie de ce groupe estime qu’il n’y aura aucune démission du ministre tant que la cour de cassation déjà saisie n’aurait pas prononcé son verdict.

Les députés, auteurs de la motion de déchéance, quant à eux, ont évoqué l’article 147 alinéas 2 de la Constitution. D’après le député Crispin Mbindule, se basant sur cette disposition de la loi, «le ministre n’est pas tenu de déposer sa démission car il est déjà réputé démissionnaire». Ajoutant que «seul le premier ministre est appelé à démissionner si son gouvernement arrivait à tomber», d’après l’alinéa premier du même article.

Quid le marché du Chinchard ?

Par ailleurs, Crispin Mbindule a indiqué qu’une commission d’enquête parlementaire devra être mise en place pour déterminer les responsabilités de Jean Marie Kalumba dans le détournement des 6 millions de dollars, somme destinée à l’achat des chinchards à la Namibie. Un marché qui a été jugé d’inopportun et irrégulier. Car celui-ci devrait plus miser sur les solutions durables en comptant sur le potentiel hydrologique qui se trouve en République démocratique du Congo. Pays irrigué par des lacs les plus poissonneux de la région, le lac Tanganyika, en occurrence. En achetant un ou deux bateaux des pêches pour que les Congolais ne puissent plus compter sur l’importation de poissons qui n’ont même pas été visibles sur le marché tel que promis par le Ministre dans la période des festivités de fin d’année.

Pour rappel, le ministre de l’Economie, Jean-Marie Kalumba a été déchu au parlement le 30 mars suite à ses explications qui n’ont pas convaincus les députés, relativement à la montée vertigineuse des prix de première nécessité sur les marchés et cela sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Raphael LUMOO
Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire