RDC : Lancement d’un programme quinquennal par le PNUD en RDC d’un budget global de 400 millions USD

Lecteur Audio

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) s’engage à appuyer le gouvernement congolais sur la voie d’un développement multidimensionnel. C’est en ces termes que le bureau de cette agence onusienne résume la vision de son programme quinquennal 2020-2024 présenté jeudi 8 juillet au cours d’un café de presse à Kinshasa.

Laurent Rudasingwa, représentant résident adjoint PNUD a indiqué que ce programme de 5 ans s’articule autour de trois domaines d’intervention :

–             Le premier domaine c’est tout ce qui est consolidation de la paix et la gouvernance,

–             Le deuxième domaine c’est tout ce qui est développement durable et protection de l’environnement et adaptation aux changements climatiques.

–             Le dernier domaine c’est tout ce qui est stabilisation et relèvement dans les zones en conflit.

A part ces trois programmes, nous avons une unité qui se charge des stratégies visant les transformations structurelles. Ce programme s’aligne sur le plan national de développement et le plan de coopération des Nations unies pour le développement durable” a ajouté Laurent Rudasibgwa.

De son côté, Lucien Tulu, team leader du pilier Gouvernance et consolidation de la paix évoque l’appui institutionnel et plus particulièrement les élections :

« Et du coup notre assistance n’est pas une assistance de substitution aux autorités mais plutôt une assistance de renforcement des capacités nationales, en l’occurrence, il s’agit d’accompagner les autorités dans l’évaluation des processus électoraux »

Ce programme a été validé par le Comité exécutif du PNUD à New York. Il est connecté au Programme national des stratégies de développement de la RDC et se traduit en actions concrètes des plans de développement provinciaux.

Ce programme vient d’être lancé après d’autres sachant que le contexte où l’est de la République Démocratique du Congo connaît beaucoup de problèmes d’ordre sécuritaire causant ainsi l’instabilité.

La consolidation de la paix, le premier point de ce programme devrait être une priorité car cette paix n’est pas encore acquise pour cette population dont la majorité quitte les milieux ruraux vers les centres urbains suite à plusieurs exactions des groupes armés utilisant les viols, massacres de cette population innocentes.

Raphael LUMOO

AKONDA NEWS

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire