RDC: la FARDC mutile un milicien

Lecteur Audio

Sept (7) militaires des forces armées de la RDC (FARDC) membres de la garde républicaine ont été arrêtés sur les champs de bataille en territoire de Djugu. Poursuivis pour mutilation des corps des miliciens de la CODECO neutralisés dans la région de Nyangaray, en territoire de Djugu, ils ont été présentés, le jeudi 10 février 2022, au gouverneur militaire de l’ituri à Bunia.

Il est reproché à ces militaires de n’avoir pas observées les règles d’engagement et de comportement avant, pendant et après les opérations, a précisé le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des opérations militaires en ituri contactée par akondanews.net. Leur arrestation intervient après la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux.
Dans cette vidéo devenue virale, ces militaires de la force loyaliste s’apprêtaient à brûler le corps d’un milicien de la CODECO neutralisé dans cette zone. Une attitude qui a choquée l’autorité provinciale.

les Sept Militaires arrêtés suite à la mutilation du Milicien

Le Lieutenant- général LUBOYA N’KASHAMA Johny s’est exprimé sur ces incidents. <<Vous aviez mené convenablement les opérations. Vous avez réussi à récupérer Nyangaray, Lipri et d’autres villages environnants, normalement. Vous étiez des gens à féliciter. Malheureusement, vous avez mutilé le corps de l’ennemi. Le corps de l’ennemi doit être respecté après la neutralisation. Vous n’avez plus des explications à donner. Vous êtes une armée professionnelle, en plus une unité de luxe. Vous n’avez pas le droit de faire ça, même si ces miliciens mutilent les corps des gens.>> A indiqué le responsable militaire.
Ces soldats fautifs ont été mis à la disposition de la justice militaire pour répondre de leurs actes. Le gouverneur militaire promet des sanctions exemplaires à leur encontre.

Raphael LUMOO
Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire