RDC : Insécurité et Etat de siège à l’Est de la RDC, quel espoir après la militarisation de l’administration de la Province du Nord Kivu et ITURI ?

Lecteur Audio

La population civile est durablement martyrisée dans la Province du Nord Kivu et ITURI. Pour la sécurisation de l’est de la RDC, un état de siège prolongé y a été instauré. Quel en est l’impact sur la population?

Plus de 250 personnes massacrées en Territoire Irumu et Djugu, plus de 10 véhicules et motos incendiés, plusieurs écoles et structures sanitaires incendiées, bétail, boutiques, maisons d’habitation, églises incendiés, personnes kidnappées, existence de milliers de déplacés dus aux atrocités des groupes armés et présumés ADF. Il faut noter que ces atrocités se sont perpétrées sur la population civile pendant une période de cinq semaines soit du 10 mai au 30 juin 2021. Quelques groupes armés se retirent des agglomérations vers d’autres volontairement. Quelques volontaires des groupes armés cantonnés mais non pris en charge ou encadrés retournent en brousse. Bref, la situation sécuritaire s’aggrave et de ce fait, l’impact de l’état de siège est non visible.

Nord- Kivu: Constats: pas d’attaque des présumés ADF-NALU par les FARDC. L’activisme des présumés membres de ce mouvement qualifié de terroriste par les états unies, sur les populations s’est accentué en ville et dans le Territoire de Beni, Province du Nord Kivu plus de 120 personnes massacrées, des bombes artisanales piégées, personnes kidnappées, maisons d’habitation, écoles, églises, structures sanitaire incendiées, enseignants tués, élèves kidnappés, pasteurs tués, véhicules, motos, marchandises incendiés, bétail pillés, plusieurs déplacés internes en grand Nord Kivu sans assistance.

Bref, l’État de siège n’a pas amélioré la situation sécuritaire jusqu’à sa Troisième prorogation par le parlement congolais et pendant que le chef de l’état Félix Tshisékédi était dans une mission d’itinérance à l’Est de la République démocratique du Congo.

Raphael LUMOO

AKONDA NEWS

3/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire