RDC : Des Incidents après match RDC-Maroc

Lecteur Audio

Kinshasa, le 19 avril 2022.Les supporters congolais se sont livrés à des actes anti-sportifs, suite à l’égalisation des marocains, en match aller entre les Léopards de la RDC et Lions de l’Atlas du Maroc, ce vendredi 25 mars, au stade des Martyrs de la pentecôte. Ces incidents pourraient coûter des sanctions de la FIFA à l’encontre de leur pays. Le football congolais souffre de beaucoup de maux. La démission du sélectionneur national, l’Argentin Hector Couper

l´ex-sélectionneur national, l’Argentin Hector Couper

ne pouvait que tomber au mauvais moment, après la défaite contre les Lions de l’Atlas du Maroc, 4-1 à Casablanca en match retour des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

L’élément qui a mis le feu aux poudres, une accusation d’escroquerie qui éclabousse certains joueurs. Parmi eux la star de l’équipe, Cédric Bakambu. Le joueur est accusé d’avoir «vendu» le match en trichant sur sa prestation a minima. Ces accusateurs disent qu’il aurait touché la somme de 40.000 USD. De la part de qui ? En tout cas, avant le match allé et lors du match retour au Maroc, Cédric Bakambu n’aurait véritablement joué que pendant dix minutes sur l’ensemble des 90 minutes. Toute chose que les supporters des Léopards du Congo trouvent insuffisante pour un joueur doté d’immenses talents.

L’affaire a été révélée au cours d’une émission et a chauffé à blanc les supporters. D’ailleurs les auteurs de la révélation ont été sommés de s’expliquer. Une lettre de demande d’explication a été à ce sujet, adressée au responsable de l’émission “Le Journaliste sportif” de la Radio national Congolaise (RTNC), et au Directeur des sport TV. Ce dernier, à travers une émission dans une chaine privé, s’est vertement attaqué à certaines joueurs le qualifiant d’escrocs.
L’affaire pourrait atterrir sur la table des députés de l’Assemblée nationale congolaise. Cette éventualité a été évoquée par le député N’Goy Kasandji. Le ministre des Sports Serge Nkonde pourrait être touché lui aussi. Il lui est également reproché son absence au stade pendant le match. Autre sujet à souci, il aurait permis la violation des espaces aériens camerounais et ivoirien, par l’avion qui l’amenait au Maroc. La sanction de la FIFA pourrait coûter cher à la République Démocratique du Congo (RDC) qui pourrait être sommée de payer la rondelette somme d’environs 20.000 USD américains.

Raphael LUMOO
Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire