RCA: la menace des engins explosifs s’intensifie après l’explosion d’un camion

Lecteur Audio

Bangui, le 05/03/2022.En République centrafricaine (RCA), un camion loué par (Organisation Internationale de Migration) l’OIM et transportant des matériaux pour la construction d’un collège a sauté sur un engin explosif jeudi dans le nord-ouest du pays, faisant deux morts et deux blessés. << La menace des engins explosifs ne cesse de croître en RCA >> s’alarme la coordination humanitaire des Nations Unies dans le pays.

L’apparition des engins explosifs en RCA depuis un an et demi complexifie l’accès humanitaire dans les zones les plus touchées. Depuis avril 2021, 32 personnes dont 25 civils ont été tuées par des engins explosifs, selon Ocha. Et les conséquences pour la région sont désastreuses.
C’est la seconde explosion sur le même axe, en moins de trois mois. Une route pourtant <<dépolluée >> par la Minusca (Mission des nations unies pour la sécurité en Centrafrique), c’est-à-dire qu’elle a bien été ouverte par les Casques bleus qui ont repris leurs activités de nettoyage après un temps d’arrêt.

site d’explosion de l’engin causant deux morts

Quelques jours plus tôt, les rebelles lançaient une offensive dans la localité. <<Ils ont donc pu poser de nouveau des mines après notre passage >>, estime une source à la Minusca contactée par notre rédaction. Les groupes armés cherchent à limiter la progression des forces armées centrafricaines et de leurs alliés Russes, selon les analystes. Mais << les engins explosifs ne font pas de distinctions >>, souligne un humanitaire.

Les victimes pour la plupart, des civils

Les victimes sont dans leur immense majorité des civils. La conséquence est que certaines localités sont coupées du monde ou ne sont plus accessibles que par la voie des airs, beaucoup plus coûteuse. Le manque de nourriture et de médicaments vient s’ajouter à l’insécurité qui empêche les agriculteurs de travailler au champ. << Nous n’arrêtons pas nos activités, précise le chef de mission OIM en Centrafrique, mais nous adaptons les modalités pour ne pas mettre de nouvelles vies en danger>>.

Raphael LUMOO
Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire