Ramadan : une galère au Sénégal

Lecteur Audio

Au Sénégal, le ramadan a débuté depuis le 03 Avril dernier dans un contexte de hausse des prix des denrées de première nécessité. Tout est cher. Nos interlocuteurs se plaignent à travers Election-net.
Personne ne comprend la situation qui prévaut au Sénégal avec les denrées de première nécessité. Même si le chef de l’Etat sénégalais, son Excellence Macky Sall a instruit son gouvernement pour la réduction des prix, la décision peine à être effective.

La flambée du prix des denrées de première nécessité suscite des inquiétudes. «La vie est difficile. Avec le ramadan, c’est beaucoup plus compliqué » se plaint Madame Fatou Ndiaye q ue nous avons rencontré en début d’après-midi, ce dimanche 10 Avril au marché sandaga de Dakar. Avec le visage triste, elle supplie le président macky Sall à aider la famille sénégalais qui souffre. Même son de cloche pour ce père trouvé sur le rond-point de castors. Il lance un appel pressant aux autorités du pays, parce que, dit-il, la situation est trop grave. Ce père de famille a peur pour des éventuelles émeutes. A l’en croire, la situation ne peut plus continuer. « Les gens sont fatigués » dit-il. Pourtant, c’est un mois sacré pour les musulmans. Le but du ramadan est de purifier le corps et l’esprit du fidèle. A cet effet, nos interlocuteurs sont d’avis qu’on doit pouvoir appuyer les pauvres, en ce mois béni de ramadan. Pour ce jeune étudiant, il fait comprendre que « la situation est douloureuse ». Et d’ajouter : « cette situation pousse les jeunes à vouloir prendre la pirogue en tentant l’émigration ». Selon lui, même si la voie est illégale, ses jeunes ont une seule envie d’aider leurs parents. « Pendant ce temps, les politiques détournent des milliards du jour au lendemain, sans aucune poursuite sévère » s’en désole-t-il. Il sied à noter que les prix sont chers au Sénégal. Les foyers vivent une galère pénible pour secourir leurs enfants.

Mapote Gaye

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire