Proche Orient : L’offensive diplomatique s’intensifie dans le conflit Israël/ Hamas

Lecteur Audio

L’escalade de la violence entre Israël et la bande de Gaza qui dure depuis huit jours monte crescendo avec la multiplication du bilan des victimes et des dégâts matériels d’envergure observés tant en Israël que dans la bande de Gaza.

Au 8ème jour des violences entre Israël et la bande de Gaza ce sont 220 morts qui sont enregistrés dans la bande de Gaza dont 160 membres du Hamas qui ont été éliminés par les forces Israéliennes contre 10 morts Israéliens depuis le début des violences.

Dans l’espoir d’une fin immédiate des violences telle que souhaitée par la « communauté internationale », le Conseil de Sécurité de l’ONU organise ce mardi sa 4ème réunion d’urgence pour adopter une résolution de sortie de crise avec le soutien des Etats Unis qui depuis le début des violences dans une position attentiste, ont réaffirmé le droit à Israël à se défendre contre les tirs de roquettes du mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza, mais aussi appelé à la désescalade. Ils ont également demandé à Israël de faire ‘’ tout son possible pour éviter des victimes civiles’’.

Par contre, plus incisif, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, avait déclaré plus tôt que les affrontements en Israël et dans la bande de Gaza étaient “tout à fait épouvantables” et a appelé à un arrêt immédiat des violences. Les Nations unies “engagent activement toutes les parties vers un cessez-le-feu immédiat” et les appellent à “permettre aux efforts de médiation de s’intensifier et de réussir”, avait-il ajouté en introduction de la première réunion publique des 15 membres du Conseil de sécurité sur le conflit.

Il s’est aussi dit “consterné” par le “nombre croissant de victimes civiles” et “profondément perturbé” par l’attaque israélienne contre Al-Jazia et Associated Press à Gaza.  

Par ailleurs, dans le même élan de la recherche d’une solution devant mettre fin à l’escalade des violences entre Israël et le Hamas, les ministres des Affaires Etrangères de l’Union Européenne au cours d’une réunion prévue ce mardi, entendent adopter une déclaration de sortie de crise.

Toutefois, en marge de l’offensive diplomatique qui se met en place, ces dernières heures ont été marquées par plusieurs tirs de roquettes du Hamas à partir du Liban vers Israël, faisant donc un total de 3500 roquettes lancées sur l’Israël depuis le début des violences. Par contre, l’opération « Gardien du mur » de l’armée Israélienne se poursuit farouchement contre les membres du Hamas localisés et ciblés par les services de renseignement Israélien.

De plus, la journée du lundi a été marquée par des bombardements israéliens soutenus par air et par mer sur l’enclave palestinienne, tandis que dans le sud d’Israël, les sirènes n’ont cessé de retentir pour alerter de tirs de roquettes en provenance du territoire palestinien limitrophe.

Pour rappel, le nouveau conflit a éclaté le 10 mai avec un barrage de roquettes du Hamas sur Israël en “solidarité” avec les centaines de manifestants palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne sur l’Esplanade des mosquées à Jérusalem-Est. A l’origine des violences, la menace d’expulsion de familles palestiniennes au profit de colons israéliens dans ce secteur palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Adingra OSSEI

AKONDANEWS.NET

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire