Poutine: le niveau de vie de l’Occident est basé sur la souffrance et le pillage de l’Afrique

Lecteur Audio
“Les chercheurs européens ne le cachent pas. Ils disent directement que le bien-être est construit, dans une grande partie, sur le malheur et les souffrances des peuples africains”, a-t-il noté citant le pillage et le commerce d’esclaves.
Cette déclaration a été faite en réponse à une proposition d’historiens russes de mettre l’accent sur la popularisation de l’histoire des pays africains et asiatiques dans les écoles.

Popularisation de l’histoire du colonialisme

Vladimir Poutine a soutenu cette initiative et ordonné d’élaborer un programme pour le prochain sommet Russie-Afrique prévu en 2023.
“C’est une partie importante de l’histoire et il est impossible de fermer les yeux sur cela. De même que nous n’avons jamais fermé les yeux et ne le ferons jamais quant aux nazis et leurs actes dans le monde entier et dans notre pays”.
D’après lui, ce programme devra se focaliser l’histoire du colonialisme et ses conséquences, ainsi que sur la formation de l’esprit impérialiste.
Entre-temps, les capitales européennes ne sont plus le centre de l’univers, a-t-il noté lors d’un discours à l’occasion de la fête russe de l’Unité nationale.
Il a aussi rappelé que les anciennes colonies de certains pays européens, par exemple, du Portugal (le Brésil) et du Royaume-Uni (l’Inde), comptent maintenant beaucoup plus d’habitants que leurs ex-envahisseurs.

Les objectifs occidentaux concernant la Russie

Actuellement, l’Occident tente de faire s’effondrer la Russie, “mais elle ne permettra jamais de le faire”:
“Visant à affaiblir, voire à détruire la Russie, ces efforts continuent. Ce sont eux qui sont à l’origine des événements en cours en Ukraine. Nous ne le permettrons jamais, nous allons défendre notre patrie comme nos aïeux héroïques”.
Le Président russe a indiqué que c’est notamment par la livraison continue d’armes à l’Ukraine et par la participation de mercenaires que les pays occidentaux “font avancer sans pitié leurs objectifs géopolitiques à leurs dépens, qui n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple ukrainien”:
“C’est l’Ukraine et le peuple ukrainien qui sont les premières et principales victimes du gonflement délibéré de la haine envers les Russes et la Russie”, conclut-il.
Cependant, “tout est exactement le contraire” en Russie qui a toujours traité le peuple ukrainien “avec respect et chaleur”:
“C’était et c’est ainsi malgré la confrontation tragique d’aujourd’hui”, conditionnée par la prolifération de néonazis dans ce pays et l’élargissement de l’Otan.
Source: Sputnik
Akondanews.net
Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire