Politique et Sécurité : Le Président nigérien Mohamed Bazoum à Paris pour une visite d’Etat axée sur le renforcement de la coopération entre le Niger et la France

Lecteur Audio

NIAMEY, 09 Juillet 2021 – A l’invitation du Président français Emmanuel Macron, le Président du Niger Mohamed BAZOUM a entamé, ce vendredi 9 juillet, une visite d’Etat de deux (2) jours en France.

Cette visite, apprend-on de source proche de la Présidence nigérienne, sera axée sur le renforcement de la coopération bilatérale historique entre les deux pays.

Accompagné de M. Hassoumi Massoudou, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Alkassoum Indatou, Ministre de la Défense, M. Ahmat Jidoud, Ministre des Finances, le Chef de l’Etat nigérien aura, avec la partie française, à passer en revue l’état des relations entre les deux pays, avant de procéder à leur réchauffement particulièrement dans les secteurs prioritaires du Niger.

L’objectif poursuivi est de d’insuffler une nouvelle dynamique à cette coopération pour des relations équitables et gagnant-gagnant.

Le séjour parisien du Président nigérien sera également l’occasion pour les deux Chefs d’Etat de participer ensemble au Sommet virtuel du G5 Sahel qui portera notamment sur la situation sécuritaire et la lutte coordonnée contre le terrorisme dans cette partie de l’Afrique.

Cette rencontre, qui aura également à entériner la désignation d’un nouveau Secrétaire exécutif du G5 Sahel (le Nigérien Maman Sambo Sidikou ayant été récemment nommé Représentant de l’Union Africaine au Sahel), sera aussi l’occasion pour le Président français de préciser aux Chefs d’Etat du G5 Sahel les contours sur l’annonce de la fin progressive de l’opération Barkhane au Sahel.

Le Président Emmanuel Macron pourrait donc apporter des nouveaux détails sur le réajustement annoncé du dispositif militaire français présent dans le Sahel qui prévoit de diviser par deux, d’ici janvier 2023, le nombre de soldats français présents dans la région.

La réunion virtuelle permettra aussi de promouvoir la Task Force internationale Takouba, forte aujourd’hui de 600 soldats et qui doit accompagner les forces armées maliennes au combat. La lutte contre le terrorisme se fera désormais avec des forces spéciales structurées autour de l’opération Takouba, une alliance internationale associant les États de la région.

Notons toutefois que cette rencontre virtuelle intervient à un moment où les rapports entre Paris et certaines capitales du Sahel sont dégradées, notamment Bamako avec laquelle Paris a suspendu durant quelques semaines sa coopération militaire avant de la reprendre.

La France, qui reproche à certains Etats du Sahel leur manque de réactivité, entend s’appuyer beaucoup plus sur le Niger dans ce combat contre le terrorisme au Sahel, rapporte-t-on.

KPM

4/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire