POLITIQUE /AFRIQUE : Riek Machar démis de ses fonctions de Vice-président du Soudan du sud

Lecteur Audio

Au bout d’un rassemblement qui a duré trois jours, les principaux dirigeants de son parti le SPLM/A-IO qui comporte aussi sa branche armée, le vice-président du Sud-Soudan, Riek Machar a été démis de ses fonctions de chef de son parti et de ses forces armées ce mercredi 4 août.

Selon un communiqué du parti, le vice-président Riek Machar est accusé de ne plus représenter les intérêts de son parti et d’avoir manqué de leadership dans la position du parti au sein du gouvernement de coalition d’après-guerre formé au début de l’année 2020.

Le vice-président a mené pendant des années une “politique du diviser pour mieux régner” et a favorisé le népotisme au détriment de l’unité et du progrès.”La réunion a montré qu’il n’y avait pas d’autre option (…) et a finalement conduit à déclarer la dénonciation du Dr Riek Machar Teny Dhurgon de la présidence du SPLM/A-IO”, poursuit le texte.

De ce fait, Riek Machar sera remplacé au poste de vice-président, par le premier lieutenant général Simon Gatwech Dual, en qualité de leader par intérim du mouvement d’opposition qui gouverne le Sud Soudan

Pour  Edmond Yakani, président d’une organisation de la société civile (Community Empowerment for Progress Organization) au Soudan du Sud, évoquant la destitution de Riek Machar, laisse entendre que « Cela signifie qu’il a perdu son autorité sur le plan militaire, et aussi une force, un levier, pour négocier avec  le président Salva Kir à Juba, poursuit l’observateur. Machar est maintenant affaibli. Ça l’a affaibli sur tous les plans : en interne, auprès du chef d’état-major, mais aussi sur le plan politique aux yeux du président Salva Kiir. Il est aussi obligé de se soumettre aux volontés de Salva Kiir. »

Pour rappel, Vice-président du Soudan du sud depuis 2020, conformément à l’accord de paix signé en 2018, pour un gouvernement d’union nationale  Riek Machar, a déjà été vice-président par deux fois entre 2011 et 2013, puis brièvement en 2016.

Le chef de la branche armée, Simon Gatwech Dual qui s’est déclaré responsable par intérim du SPLM/A-IO saura t-il convaincre le SPLA de Salva Kiir pour l’unification de toutes les forces sud-soudanaises ?

Adingra OSSEI

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire