Passeports africains les plus puissants : Le Cameroun logé au dernier rang

Lecteur Audio

Le passeport Camerounais, malgré son coût élevé de production, est classé 4èm sur 54 nations africaines au 3èm trimestre 2021, selon l’agence Ecofin.

L’agence Ecofin a sorti le classement des passeports africains les plus puissants, au 3e trimestre de l’année 2021. La position du Cameroun dans ce classement ne satisfait pas l’opinion. Sur les 54 États que compte le continent, le pays vient à la  43e  position soit dans la dernière quinzaine de ce tableau dominé par les Seychelles suivi de l’Ile Maurice. Le Cameroun vient derrière l’Egypte et se place net devant le Libéria, avec 50 destinations de son passeport.

Dans ce classement bouclé par la Somalie que précède la Libye, le Cameroun occupe le 97e  rang au niveau mondial du classement des passeports les plus puissants. Cette position, peu honorable du Cameroun, fait écho en raison de la récente actualité liée à la production des passeports dans le pays.

En effet, les autorités de Yaoundé ont décidé de faire passer les frais d’établissement de passeport de 84.000 frs à 110.000 frs, après un accord signé entre la Délégation générale à la sûreté nationale (DGSN) et le consortium Incm- Augentic, une entreprise allemande. La nouvelle officiellement entrée en vigueur le 1er juillet 2021, avait suscité un tollé général au sein de l’opinion nationale, dans un contexte où au Cameroun, obtenir un passeport était devenu un parcours de combattant nécessitant d’importants moyens financiers.

Les autorités s’appuient sur la rapidité dans le processus d’établissement du nouveau passeport dont  l’enrôlement se fait en ligne avant le dépôt du dossier physique.  Par ailleurs, ceux des demandeurs dont les dossiers étaient déjà en cours de traitement ont été abandonnés à leur propre sort.

Aussi, y a-t-il la problématique de la production des cartes nationales d’identité devenues une denrée rare au pays. La Carte Nationale d’identité (CNI) comme le passeport sont pourtant des documents d’identification et doivent être protégés par l’État.

Toutefois, les Camerounais regrettent le fait qu’ils ont du mal à obtenir leur CNI tandis que les autorités privilégient les passeports “chers” et accusés d’avoir été confiés aux expatriés. Aussi, certaines conditionnalités accordées au nouveau passeport n’ont pas tenu compte de certains corps de métier comme les journalistes qui peinent à obtenir un passeport.

Avec ce classement du passeport Camerounais, il est clair que même son coût élevé n’a pas pu influencer sa puissance. Il reste cependant l’un des passeports les moins puissants en Afrique.

Yves Modeste Ngue

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire