Participation au « Sommet de l’avenir 2024 » : la Côte d’Ivoire réaffirme sa disponibilité

Lecteur Audio

 Le ministre ivoirien des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Léon Kacou Adom, a réaffirmé, le mardi 31 octobre 2023, la disponibilité de la Côte d’Ivoire à travailler avec toutes les parties prenantes pour l’atteinte des objectifs communs et faire du « Sommet de l’avenir » un véritable succès.

Il s’exprimait à l’occasion du Colloque préparatoire du Sommet  qui se tiendra en septembre 2024 à New-York, sur le thème « Notre programme commun », un  rapport édicté par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

« Afin de nourrir les réflexions et débats en amont du Sommet de l’avenir, et pour prolonger la vision exposée dans Notre programme commun, le Secrétaire général des Nations Unies a présenté aux Etats membres une série de propositions concrètes et réalisables dans onze notes d’orientation. Dans ce catalogue de propositions ambitieuses, Antonio Guterres appelle à agir dans un esprit de coopération renforcée et non d’antagonisme, pour construire un monde pacifique et prospère qui ne laisse personne de côté. Ce sommet  représente donc une occasion historique pour les États membres de l’ONU de s’approprier les recommandations pertinentes contenues dans Notre programme commun et de donner des orientations concrètes pour apporter des réponses innovantes et efficaces aux défis prégnants », a déclaré Léon Kacou Adom.

Il a indiqué que « Le Sommet de l’avenir » a pour ambition d’adopter un pacte pour l’avenir. Selon le Secrétaire général de l’ONU, ce pacte permettra de « réaffirmer la Charte des Nations Unies, de redynamiser le multilatéralisme, de promouvoir l’exécution des engagements existants et de trouver des solutions aux nouveaux problèmes ».

Pour le coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Philippe Poinsot, ce sommet sera une occasion unique de forger un nouveau consensus mondial sur ce à quoi « notre avenir devrait ressembler et sur les moyens que nous pouvons déployer aujourd’hui pour le faire advenir ».

Notons que ce colloque préparatoire du « Sommet de l’avenir 2024 » s’est tenu en marge de la Journée des Nations Unies (Jnu) célébrée chaque 24 octobre.

Alexandra G. (Correspondante à Abidjan)

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire

Traduire»