Parlement ivoirien : Bédié et le Groupe parlementaire Pdci-Rda se concertent

Lecteur Audio

Abidjan le 6 mai 2022- Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire- Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) et son président Henri Konan Bédié veulent occuper leurs places, et toutes leurs places, sur l’échiquier politique national. Les enjeux sont énormes et les perspectives électorales seront très relevées. C’est pourquoi le plus vieux parti politique ivoirien, 76 ans, se donne les moyens pour aborder tous ces défis présents et futurs.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre s’est tenue, ce vendredi 29 avril 2022, à Daoukro (région de l’Iffou située à environ 300 km au centre-est d’Abidjan). Entre le président du parti Henri Konan Bédié et le président du groupe parlementaire du Pdci-Rda, à l’Assemblée nationale, Doho Simon. Les deux hommes ont échangé sur la revue des activités du cabinet, la 2ème session parlementaire et activités et les projections en vue de la redynamisation du groupe parlementaire. Comme en témoigne le président du groupe parlementaire du Pdci-Rda au micro d’akondanews.net.

« Je suis là, à double titre. D’abord en tant que collaborateur du président Bédié, membre du cabinet et aussi président du groupe parlementaire du Pdci-Rda. Nous avons fait un passage en revue de l’ensemble des activités à déterminer avec le Président. Nous avons aussi passé en revue les activités conduites en tant que secrétaire exécutif. En ce qui concerne le groupe parlementaire Pdci, il était important qu’à la reprise de la 2ème Session parlementaire de venir faire le point au président Aimé Henri Konan Bédié sur les différentes activités qui ont eu lieu, notamment le Congrès et aussi faire des projections en vue de la redynamisation du groupe parlementaire», a indiqué Doho Simon.

Le président du groupe parlementaire du premier grand parti de l’opposition à l’Assemblée nationale, a signifié son niveau de satisfaction sur les avancées notables, enregistrées dans la conduite des activités de son groupe parlementaire. Simon Doho a mis l’accent sur le sérieux du travail effectué qui selon lui devrait être irréprochable du point de vue éthique et dynamique face aux sujets touchant à la vie de la nation. « Sur cette question, nous avons parlé des activités concernant la volonté de faire en sorte que le Pdci-rda ait un groupe parlementaire à la fois intègre, très fort et dynamique sur les grands sujets traités à l’Assemblée nationale et qu’il soit aussi un moteur à l’extérieur de l’Assemblée nationale sur les questions qui concernent la vie de nos populations. En tant que parti leader, nous avons le devoir de traiter les questions de la vie chère, de santé, de développement de l’agriculture », a estimé l’honorable Doho Simon.

Signalons que le 9 avril dernier, à l’occasion des 76 ans de ce parti, le président Henri Konan Bédié avait décoré plusieurs dizaines de militants pour leurs engagements et loyauté. « Je veux encore honorer nos braves paysans, les agriculteurs qui restent le référentiel social du Pdci-Rda. Grâce à vous tous, le Pdci-Rda est plus que jamais présent dans l’esprit des Ivoiriens et des Ivoiriennes comme étant le parti garant de la vraie réconciliation et du retour de la paix en Côte d’Ivoire ». Signe du dynamisme de ce parti en dépit du fait qu’il approche le centenaire, a le deuxième Groupe parlementaire à l’Assemblée nationale avec 67 députés, suit le groupe parlementaire EDS de Georges Armand Ouégnin proche de Laurent Gbagbo, 17 députés, Udpci de Mabri Toikeuss 10 députés. Le Rhdp étant le groupe parlementaire majoritaire avec 137 sièges sur 254 que compte le parlement ivoirien.

Il faut rappeler que ces élections législatives du samedi 6 mars 2021, ont été émaillées de violences, et par conséquent, ont mobilisé peu d’électeurs. Le Front populaire ivoirien (Fpi) la formation politique de Laurent Gbagbo en proie à des profondes dissensions internes a dû utiliser la bannière EDS, ce qui lui a permis de glaner ces 17 sièges.

Parti qui a un réseau national le Fpi avait jusqu’à ces dernières consultations électorales, joué les premiers rôles. Peut-être le retour de son charismatique mentor Laurent Gbagbo après 10 ans d’absence (déporté à la Cpi pour raison judiciaire), et la création d’un nouvel instrument politique, le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI), ce Fpi nouvelle version reviendra aux avant-postes.

Denzel Bereby

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire