Outrage et publication d’image diffamante d’un agent de police : L’auteure et ses relais mises aux arrêts

Lecteur Audio
Getting your Trinity Audio player ready...

La Police nationale a mis aux arrêts une femme, qui s’est rendue coupable du délit de publication portant atteinte à l’image et à l’honneur d’un agent de Police dans l’exercice de ses fonctions.

La scène partagée sur Facebook il y a quelques semaines avait suscité une vive émotion. La femme tenait des propos discourtois à l’endroit d’un agent de la Police nationale pour avoir été verbalisée.

Dans une note d’information de la Police nationale sur sa page Facebook, il est indiqué que “Le vendredi 29 décembre 2022, dame BJN, mécontente d’avoir été verbalisée par un agent de la Police Nationale décide de filmer ce dernier en lui adressant des propos injurieux. Dame BJN transfère ensuite ladite vidéo dans le groupe WhatsApp de sa famille. De relais en relais, la vidéo est publiée sur le réseau social TikTok ainsi que sur Facebook” rapporte la Police nationale.

“Une enquête aussitôt ouverte a permis l’interpellation de Dame BJN ainsi que deux autres personnes ayant relayé ladite vidéo” fait savoir la Police ivoirienne dans sa note d’information et précise que les auteures de cette publication seront déférées devant le parquet pour « répondre de leurs acte ». La police nationale rappelle que “publier ou relayer des données à caractère personnel, des fausses rumeurs ou des informations portant atteinte à l’image, est puni par les lois ivoiriennes ».

Serge Kpan (Correspondant)

Akondanews.net

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»