Ouganda: Un ministre se fait assassiner par son garde du corps qui se suicide par la suite

Lecteur Audio
Getting your Trinity Audio player ready...

Ce mardi 02 mai 2023, nous avons appris avec une très grande douleur l’assassinat du ministre d’État ougandais chargé du travail, de l’emploi et des relations industrielles, le colonel (retraité) Charles Okello Engola.

En effet, selon les informations en la possession d’Akondanews.net, le garde du corps du ministre Charles Okello Engola l’aurait assassiné et retourné l’arme contre lui par la suite. Une triste attaque qui rappelle celles qui ont coûté la vie à de nombreuses hautes personnalités politiques, judiciaires et religieuses ougandaises, ces dernières années.

Selon le porte-parole de la police, Fred Enaga, Engola a été abattu à bout portant dans sa résidence de Kyanja, mardi, alors qu’il montait dans son véhicule pour se rendre au travail. La police a identifié le garde du corps comme étant le soldat Wilson Sabiti. Il affirme que Sabiti a tiré plusieurs coups de feu à bout portant, tuant Engola sur le coup. Enaga ajoute qu’après avoir tiré sur le ministre, le garde du corps s’est enfui de la scène jusqu’au centre commercial de Kyanja, Ring Road, où il est entré dans un salon et s’est également tiré une balle dans la tête.

Avant de retourner l’arme contre lui, certains témoins oculaires ont déclaré que le soldat s’était promené dans le quartier en tirant en l’air. Les premières informations font état de plusieurs blessés et des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des habitants en état de choc se rassemblant sur les lieux.

Pour rappel, le colonel Engola était un haut fonctionnaire du gouvernement et avait précédemment occupé le poste de vice-ministre de la défense. Au moment où nous mettions sous presse, une enquête était en cours afin d’élucider les motifs du crime.

Serge Kpan (Correspondant)

Akondanews.net

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»