Ouganda: répression de l’opposition, l’ombre de Muhoozi Kainerugaba, puissant fils du Président Museveni

Lecteur Audio

Kampala, le25.02.2022,Commandant de l’armée de terre, le fils unique du chef de l’Etat, au pouvoir depuis 1986, apprécie peu les voix dissidentes mais jure ne pas avoir l’ambition de succéder à son père.
Derrière l’arrestation et l’emprisonnement pour insultes de l’écrivain Kakwenza Rukirabashaija plane l’ombre du fils du président ougandais, le général Muhoozi Kainerugaba, commandant en chef de l’armée de terre. C’est pour avoir qualifié dans une série de tweets « d’obèse » et de « rouspéteur » le potentiel héritier de Yoweri Museveni que l’écrivain de 33 ans a été placé en détention en fin décembre 2021 et poursuivi pour «communication offensante ».

Profitant d’une libération sous caution dans l’attente de son procès, Kakwenza Rukirabashaija a fui l’Ouganda pour gagner l’Allemagne, où il est arrivé mercredi 23 février.

le general YUWERI KAGHUTA MUSEVENI president ougandais

Son arrestation avait été le dernier épisode d’une longue série d’intimidations visant les voix dissidentes en Ouganda, notamment celles évoquant la succession de Yoweri Museveni, 77 ans, au pouvoir depuis 1986. En 2013, la police avait déjà fait fermer deux journaux et deux stations de radio durant dix jours au prétexte qu’elles avaient publié un mémo confidentiel sur l’existence d’un « Projet Muhoozi » préparant l’après-Museveni. Son auteur, l’ancien directeur du renseignement David Sejusa, a fui au Royaume-Uni, d’où il a affirmé que quiconque s’opposait à ce projet risquait la mort.

Dynastie politique

Le président ougandais a longtemps balayé l’idée que son fils unique prenne sa suite. L’intéressé s’en défend également, arguant même que « l’Ouganda n’est pas une monarchie où le pouvoir se transmet de père en fils » . Mais, pour beaucoup d’Ougandais, l’ascension de Muhoozi Kainerugaba, aujourd’hui âgé de 47 ans, au sein de l’armée témoigne de son influence au cœur du pouvoir et en fait le successeur désigné de son père.

Raphael LUMOO
Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire