Ouganda : L’Ouganda prêt à envoyer des troupes dans l’est de la RDC pour combattre les ADF

Lecteur Audio

Kampala, le 09 septembre 2021- Alors que les congolais attendaient la coupure des sources de ravitaillement des Forces démocratiques alliées (ADF),  groupe armé d’origine ougandaise, jusque-là accusé de nombreux massacres depuis près de sept ans dans la région de Béni mais aussi dans la province de l’Ituri. Le président ougandais Yoweri Museveni, a annoncé à travers les médias publics ce mercredi 8 septembre que, des discussions sont en cours avec son homologue congolais Félix Tshisekedi.

Yoweri Museveni, interrogé sur le terrorisme au Mozambique, assure que la source du problème se trouve chez son voisin, la RDC  « Le problème au Mozambique est lié au problème à l’est de la RDC. Ces terroristes au Mozambique sont passés par la RDC au cours des vingt dernières années. Le problème de la RDC doit être réglé avec celui du Mozambique. Et nous sommes prêts à contribuer n’importe quand »

Comme les islamistes d’Ansar al-Sunna au Mozambique, les ADF ont prêté allégeance au groupe État islamique qui revendique même certaines de ses attaques dans l’est de la RDC, alors que, dans son dernier rapport, le groupe d’experts de l’ONU avait affirmé qu’il n’y avait pas de soutien avéré de l’EI.

Toutefois, peu importe, pour Yoweri Museveni, il se dit prêt à intervenir militairement chez son voisin et du côté de la RDC, on reconnait une coopération militaire avec l’armée ougandaise et des discussions autour d’un commandement opérationnel conjoint.

Par ailleurs, pour Kinshasa, officiellement, il n’est pas question d’accepter la présence de troupes ougandaises sur son sol en dépit des morts enregistrés au quotidien du fait des forces rebelles ougandaises qui sévissent dans la région de Béni et dans la province de l’Ituri.

Du côté de la population congolaise ces propos sont qualifiés d’hypocrisie car si l’Ouganda était réellement coopératif, une bonne surveillance de ses frontières affaiblirait la capacité de nuisance de ce groupe jugé de terroriste suite à son mode opératoire et,  la population garde encore les souvenirs de la guerre de six jours entre l’armée ougandaise et Rwandais à Kisangani.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire