Ouganda : L’économie nationale fragilisée par le départ massif des multinationales

Lecteur Audio

Kampala, le 17 septembre 2019- En Ouganda, depuis un mois, les annonces de départ de plusieurs entreprises internationales s’enchaînent. Trois compagnies, dans le secteur des grandes surfaces et des opérateurs téléphoniques notamment, ont confirmé l’arrêt de leurs activités dans le pays d’ici à la fin de l’année.

Depuis quelques semaines, on assiste à un départ massif de plusieurs multinationales dans la capitale ougandaise et non les moindre. Notamment, les grandes surfaces  et les sociétés de téléphonies mobiles à l’instar des magasins ShopRite , de Game et de Africel.

En un mois, trois grands groupes internationaux ont annoncé mettre un terme à leurs activités en Ouganda. Pour l’économiste Africa Kiiza joint par la rédaction d’akondanews.net, la crise mondiale liée à la pandémie de la  Covid-19 est un accélérateur, mais pas la cause principale de ces départs.

Ces dernières années, de nombreuses entreprises ont quitté le marché ougandais bien avant le début de la pandémie, comme la compagnie aérienne British Airways, ou les supermarchés kényans Uchumi, Supermarkets et Nakumatt.

Des fermetures attribuées au faible pouvoir d’achat de la classe moyenne trop restreinte pour soutenir les activités de grands groupes. Le chercheur Dignité Bwiza-Visser affirme également que les nombreuses taxes sur les sociétés pèsent sur le budget des entreprises.

Le ralentissement de l’économie dû aux confinements a ensuite aggravé la situation : en 2020, la croissance s’est resserrée à 2,9%, contre 6,8% en 2019. Les économistes craignent désormais de nouveaux départs de compagnies internationales dans certains secteurs  sensibles comme celui des banques et des assurances.

Afin donc de résister en partie à une éventuelle crise économique sans précédent, le pays de MUSEVENI se doit d’entretenir de bonnes relations commerciales avec la République du Congo qui demeure son principal marché d’écoulement de son cacao.

Aussi, devra t-il améliorer sa production locale à travers ses industries et rétablir la sécurité du pays, particulièrement au niveau de la partie Est d’avec la RDC.

Raphael LUMOO

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire