Côte d´Ivoire: la psychologie du faux boutiquier

Lecteur Audio

Dans le cadre de sa tournée de remerciement aux populations et de promotion du PPA-CI, le Ministre Justin Koné Katinan (JKK) était ce samedi 12 février 2022 à Port-Bouët dans la section Concorde du PPA-CI quartier Vanou. Accueilli par une foule de militants et sympathisants du nouveau parti, le porte-parole du PPA-CI, homme de main du président Laurent Gbagbo a tenu un discours dont nous vous donnons l’intégralité.

 COMPASSION A TOUTES LES VICTIMES

Chers parents je voudrais vous dire « Yako » avant toute chose. Je parle aux anciens et à toute la cité policière. Je sais ce que vous avez vécu et souffert à cause de votre attachement au président GBAGBO.

Je sais que plusieurs, pour avoir la vie sauve ont dû quitter leurs maisons. Et pour ça, je vous dis le « Yako » du PRÉSIDENT GBAGBO.

Les gens pensaient qu’on peut nous effrayer avec des fusils et nous empêcher de faire la politique, mais nous, on a un chef et dans sa culture, on l’appelle le Woody et cela a un sens donc on ne peut pas nous effrayer avec des fusils.

LA LOYAUTE COMME FONDEMENT DE TOUT ENGAGEMENT

Le fondement de notre combat c’est la loyauté à la parole donnée. Gbagbo a été président pendant 10 ans. Le rêve de tous les politiciens c’est de devenir président de la République et Gbagbo l’a été. Mais après avoir vécu ça, et après avoir souffert en prison, il est revenu. Gbagbo était en prison un peu comme la MACA des blancs.

GBAGBO était dans une maison close où il ne pouvait pas voir le soleil. Chaque jour il mangeait la même sauce de pintade et de là il a été conduit à la Haye.

Quand les gens parlent de Gbagbo et que nous ne disons rien c’est parce qu’on a un cœur mais on ne va plus se taire.

Quand un père dans les moments les plus dures de sa vie te confie une mission comme ce qu’il m’a confié, j’ai regardé mon honneur, mon éducation et le fondement de ma tribu. Et dans notre fondement peu importe la mission qu’on te donne, le prix, tu dois l’accomplir.

Après 10 ans, quand personne n’imaginait qu’il allait revenir. Et comme le disait SANGARE notre maître :

“Laurent Gbagbo c’est le saumon, il remonte toujours le courant contraire et il ressurgit.”

Quand il a été libéré, il m’a dit à moi et à certains de venir préparer son retour. Il m’a demandé de rester à Port-Bouët et Pickass à Marcory mais la CEI et le conseil constitutionnel ont créé un droit spécial pour nous éliminer et pour ça, j’ai fait perdre un poste au parti donc je suis ici pour vous présenter mes excuses.

Mais moi je suis comme le manioc où on me jette, je pousse. Le Président m’a jeté à Port-Bouët et je suis en train de pousser des racines.

Cette mission je vais l’assumer parce que quand GBAGBO m’envoie, je m’en vais et je ne m’occupe pas des obstacles.

Je vais faire le tour de toutes les fédérations afin qu’on puisse gagner ensemble.

LA PSYCHOLOGIE DU FAUX BOUTIQUIER

Chers amis contrairement à ce que vous voyez, le pays va mal. Il y a deux façons de gérer un pays. Si vous êtes un boutiquier, vous avez beaucoup de dettes et un matin les créanciers disent qu’ils veulent laisser la dette, le boutiquier a deux solutions : le boutiquier avisé prend l’argent pour augmenter sa marchandise et agrandir son magasin mais le non avisé préfère payer des carreaux, des fauteuils, des gadgets pour embellir sa maison et finalement, sa boutique ne connaît pas de succès.

Voici un peu comment la Côte d’Ivoire est gérée.

L’objectif de GBAGBO en activant le désendettement de la Côte d’Ivoire était de construire une économie solide pour la Côte d’Ivoire et après avoir remboursé la dette qui était de 6000 milliards nous sommes restés à une dette de moins de 2000 milliards.

LE 3EME MANDAT EST UNE VIOLATION DE LA CONSTITUTION

Quand GBAGBO a été libéré, ils ont voulu qu’il parte à Mama mais Gbagbo a dit que ce n’est pas eux qui l’ont envoyé à la politique et donc ce n’est pas eux qui vont l’envoyer à la retraite…

Le 3ème mandat est une violation de la constitution.

Tu as pris les armes pour attaquer la constitution et voilà que c’est à toi qu’on confie désormais la garde de la constitution. Qu’est-ce que tu peux apporter ? C’est un peu comme si on chasse toute la garde pénitentiaire de la MACA et qu’on prenait les prisonniers pour la garder. Finalement il n’aura plus de prisonniers. Mais pour la paix nous on accepte ça.

On est pour le dialogue et nous allons aller au dialogue pour la paix en côte d’Ivoire.

LE CAS BLE GOUDE

GBAGBO serait devenu ingrat selon ce que racontent certaines personnes sur le cas de mon jeune frère BLÉ GOUDÉ.

Je suis quand même un très proche du PRÉSIDENT GBAGBO et je puis vous dire que GBAGBO est très malheureux de la situation de Blé Goudé. Une ONG avait organisé un séminaire sur la CPI en la présence de l’Union Européenne et plusieurs autres organisations internationales, et GBAGBO m’a demandé de partir parler à sa place. Je lui ai demandé de savoir qu’est-ce que je dois dire, il m’a dit d’aller leur dire que le mal qu’ils font à Blé Goudé ne lui plaît pas. J’ai parlé 5 minutes, et consacré 4 minutes à parler de ça.

Blé Goudé a un parti, si ses militants descendent dans la rue pour exprimer leur colère en réclamant le passeport de leur leader et qu’ils nous y invitent, nous allons les rejoindre sur le terrain.

Au dialogue, Le parti de Blé Goudé n’est pas représenté mais là-bas, l’une de nos revendications majeures c’est le retour de Blé Goudé…

Les gens ne sachant pas tout ça ne font que l’insulter et nous n’allons plus accepter ça.

 LE PPA-CI POUR SAUVER L’AFRIQUE

Le Président a créé un nouveau parti qui est son instrument de combat… En 2011 quand on est allé en exil et que tu dis que tu es Pro-Gbagbo, les gens se moquaient et disaient de Gbagbo qu’il était mauvais. Mais aujourd’hui tout ce qui arrive autour de nous, c’est ce que GBAGBO a vécu.

Nous sommes le seul continent où il n’y a pas de leadership confirmé car on se torpille entre nous.

Vu tout ce qui arrive en Afrique, GBAGBO a créé le PPA-CI pour qu’on puisse sauver l’Afrique raison pour laquelle j’appelle tous les ivoiriens à militer au PPA-CI…

Le PPA-CI, c’est notre instrument de lutte et ici à Port-Bouët, j’entends mener cette lutte avec toute mon énergie pour qu’on gagne… Et nous allons gagner.

En 2025 Gbagbo sera président même s’il doit l’être pour un seul jour il le sera parce qu’on le lui doit et ça, la CPI le dit.

“La CPI dit que tout à été mis en œuvre pour l’empêcher de travailler. Voici ce que les juges ont écrit noir sur blanc.” 

Nous n’avons rien contre la France mais qu’on respecte notre souveraineté.

BATTONS-NOUS POUR 2025

Je suis venu vous dire qu’on va entamer la marche pour 2025. Je suis en mission pour GBAGBO et je n’aime pas échouer… C’est sur vous que je compte cher camarade.

Merci beaucoup et continuons le combat car notre chef est déterminé. Il est notre icône notre fétiche et dans le bois sacré, on ne permet pas aux non-initiés de toucher à notre fétiche. Alors battons-nous pour gagner en 2025 en commençant par Port-Bouët. Je vous remercie.

Patrick Krou

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire