OBSÈQUES DU PRÉSIDENT TCHADIEN: EMMANUEL MACRON CATEGORIQUE

Lecteur Audio

“La France ne laissera jamais personne menacer la stabilité et l’intégrité du Tchad”. Présent ce vendredi 23 avril 2021 à N’Djamena aux obsèques de l’ex-ami courageux, le Maréchal Idriss Déby Itno, le président français Emmanuel Macron a réitéré le soutien de son pays au Tchad.
Comme on peut donc le voir et/ou le constater, le nouvel homme fort du Tchad, Déby fils, le très jeune général Mahamat peut dormir tranquille. Il aura la protection et la bénédiction de l’ex-puissance coloniale(la Grande France) et avec elle toutes les ramifications.  La transition militaire est désormais actée et la feuille de route est claire. 1 cm du territoire tchadien n’est pas à negocier tant que ses amis français seront là. Toute tentative de déstabilisation, toute rébellion recevra la puissance de feu de la France. Les hélicoptères vont se lever. Ceux qui espéraient l’application de l’article 81(vacance du pouvoir) de la loi fondamentale tchadienne, les amoureux de la démocratie  peuvent arrêter de rêver. Ici, tout est déjà callé, bouclé et géré. Les relations entre le Tchad et la France sont plus fortes que le respect des principes démocratiques. Au nom de ces mêmes relations, personne n’a osé condamner la prise de pouvoir par le jeune général fut-il le fils du père au mépris des dispositions de la loi fondamentale. La junte nous annonce une transition de 18 mois et aucune réaction contrairement à ce que nous avons vécu au Mali où tous(communauté internationale, organisations continentales…)avaient exigé un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Deux poids deux mesures. Démocratie à géométrie variable toujours au nom des mêmes intérêts. On me dira certainement que N’Djamena n’est pas Bamako. C’est toujours comme ça. Avançons, il n’y a rien de nouveau sous les tropiques.
“Le maréchal est mort vive le général”…. 

Une contribution d’Emmanuel de Kouassi

Votez ce post
Partager:

Avis sur “OBSÈQUES DU PRÉSIDENT TCHADIEN: EMMANUEL MACRON CATEGORIQUE

Laisser un commentaire