Niger : Le Gouvernement et les Nations Unies lancent une initiative pour renforcer la cohésion sociale et le dialogue dans le pays

Niamey, 12 Novembre 2021 –

Le Premier Ministre du Niger Ouhoumoudou MAHAMADOU et le Représentant spécial du Secrétaire Général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mahamat Saleh ANNADIF, ont procédé, ce vendredi 12 Novembre 2021 à Niamey, au lancement d’un projet visant à renforcer la cohésion sociale et la consolidation du dialogue national, a-t-on appris d’un communiqué publié le même jour à Niamey.

Ce projet, précise-t-on, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de prévention des conflits et de consolidation de la paix des Nations Unies.

Il devrait permettre d’accompagner des pays de la sous-région dans leurs efforts de renforcement de la cohésion sociale, indique-t-on.

« Le lancement de ce projet a également eu lieu en Guinée le 10 novembre 2021. Il sera également initié en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso », rapporte, en effet, le communiqué de l’UNOWAS.

Dans une intervention à l’occasion du lancement de ce projet, le Premier Ministre Ouhoumoudou a affirmé que « le gouvernement du Niger accorde une importance toute particulière à ce projet des Nations Unies qui rencontre des initiatives déjà en cours au niveau de la Haute Autorité pour la Consolidation de la Paix ».

Il a, en outre, salué cette initiative qui prend forme ce jour et qui constitue « une réponse aux préoccupations du Président de la République du Niger, qui a instruit la tenue d’un dialogue intercommunautaire qui sera lancé à Niamey le 23 Novembre et concernera tout particulièrement la zone des trois frontières ».

Pour sa part, M. ANNADIF a déclaré que ce projet est une « occasion de mobiliser toutes les énergies afin de contribuer au renforcement de la cohésion sociale au Niger et dans les autres pays de la région ».

Il a ensuite souligné que « la cohésion sociale n’est pas simplement un concept théorique, c’est un effort chaque jour renouvelé, notamment dans un contexte rendu fragile par l’insécurité créée par des groupes et autres réseaux criminels ».

ANNADIF a également salué « les autorités gouvernementales du Niger qui sont au premier rang pour faire preuve de leadership dans le cadre de cet effort crucial pour le présent et l’avenir ».

La cérémonie de lancement a aussi enregistré la participation du Ministre de l’Intérieur et de la décentralisation du Niger, M. Alkache Alhada, du Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger, la Représentante de la Banque Mondiale, des Représentants des Organisations non-gouvernementales, les Autorités religieuses, traditionnelles et coutumières et des Représentants des organisations de la société civile, note-t-on.

Le projet de renforcement de la cohésion sociale et la consolidation du dialogue national au Niger, doit-il nécessairement s’inscrire dans la stratégie de prévention des conflits et de consolidation de la paix des Nations Unies pour atteindre ses objectifs ?

KPM

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire