Niger : Lancement des travaux de construction d’une centrale thermique de 22MW à Zinder

Lecteur Audio

Le Président nigérien Mohamed Bazoum a procédé, le mardi 03 Août 2021 à Zinder en marge des festivités du 61ème anniversaire de la proclamation de l’Indépendance du Niger, à la pose de la 1ère pierre pour la construction d’une centrale thermique de 22MW à Zinder. Cette centrale, après celle construite à Niamey sur le site de la Société Nigérienne d’Electricité (Nigelec) de Goudel et qui a été mise en service le 17 mars 2021, est la 2ème phase du partenariat public privé (PPP) signé entre le Gouvernement du Niger et la société mauritanienne ISTITHMAR West Africa.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités. C’est le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Mahamane Sani Mahamadou, qui a prononcé le discours de lancement des travaux.

Dans ce discours, le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables s’est tout d’abord réjoui de la tenue de cette cérémonie « qui consacrera le démarrage immédiat des travaux de construction » de cette centrale thermique, pour lesquels les moteurs, l’ensemble des équipements, toutes les équipes et la logistique nécessaire sont déjà sur place.

Après avoir rappelé que le Président de la République a classé le secteur de l’énergie parmi ses actions prioritaires dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Renaissance Acte 3, le Ministre Mahamane Sani Mahamadou a également voulu rappeler que les actions menées dans le cadre des Programmes de Renaissance 1 et 2 ont permis d’atteindre une puissance installée de 320 mégawatts, soit une augmentation de 106%, alors que le taux d’accès des ménages à l’électricité est passé de 8% en 2011 à un peu moins de 20% en 2021.

« La mise en œuvre du volet énergie du Programme de Renaissance III s’inscrit dans la continuité des réalisations que je viens de citer et connait, sous votre impulsion, Excellence Monsieur le Président de la République, des débuts prometteurs, comme en attestent le raccordement de près de 30 000 ménages et l’électrification de 100 localités en 100 jours », a ensuite déclaré le Ministre en charge de l’Energie, selon qui, « conformément aux objectifs fixés, nous sommes convaincus qu’avec votre soutien, nous pourrons atteindre la cible de 30% de taux d’accès des ménages à l’électricité à l’horizon 2026, à travers la réalisation de plusieurs projets, à l’image de celui dont vous avez bien voulu lancer les travaux aujourd’hui ».

Une fois réalisée, a souligné le Ministre Mahamane Sani Mahamadou, cette centrale garantira « une autonomie suffisante pour couvrir la demande de la Ville de Zinder ainsi que les chefs-lieux de Département de Mirriah, Magaria, Matamèye, Tanout, Takiéta, Gouré et Damagaram Takaya, ainsi que les 110 autres localités qui sont raccordées au réseau interconnecté et alimentées à partir du poste de Zinder, plus celles à venir. En effet, la capacité de 22MW de la centrale suffira largement, même en l’absence de la ligne d’interconnexion avec le Nigéria, à couvrir la demande de l’ensemble de la région de Zinder, dont la pointe cette année a été de 16,22 MW.

– La deuxième vocation de la centrale sera d’appuyer les régions de Tahoua et Maradi, à travers les lignes 132kV Zinder-Gazaoua-Maradi-Malbaza, desservant ainsi l’ensemble du réseau de la zone dite Niger Centre Est (NCE).

– La troisième vocation, enfin, sera de contribuer à améliorer la qualité de la desserte électrique dans toute la zone Niger Centre Est, en stabilisant la tension qui se caractérise actuellement par de nombreuses fluctuations, en particulier pendant les périodes de forte demande ».

Ce projet structurant est donc la deuxième phase de la convention de partenariat public-privé (PPP) signé entre le Ministère en charge de l’Energie et la société mauritanienne ISTITHMAR WEST AFRICA, pour la construction et l’exploitation de deux centrales thermiques au pétrole brut de 89MW à Niamey et 22MW à Zinder.

La centrale de Niamey, a informé le Ministre Mahamane Sani Mahamadou « contribue à couvrir quotidiennement 30% de la demande en électricité de la capitale », précisant que « les centrales ISTITHMAR de Niamey et Zinder sont conçues pour fonctionner au pétrole brut et permettre ainsi de fournir à la NIGELEC de l’électricité à des coûts plus abordables que les centrales thermiques classiques, à travers la mise en valeur du pétrole brut nigérien ».

Aussi, le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables a-t-il tenu à féliciter le Président Directeur Général de la société ISTITHMAR, ainsi que tous ses partenaires et collaborateurs, pour leur intérêt pour le Niger. « Leur engagement à nos côtés permet ainsi d’accompagner nos efforts de développement et d’amélioration des conditions de vie de nos laborieuses populations, dans un secteur des mieux indiqués à cet effet », a-t-il souligné.

Enfin, le Ministre Mahamane Sani Mahamadou a assuré au Président de la République « que mon département ministériel mettra tout en œuvre pour concrétiser tous les projets contenus dans le Programme de Renaissance Acte 3 et réaliser les objectifs fixés par la Stratégie Nationale d’Accès à l’Électricité, qui vise à atteindre l’accès universel à l’électricité au Niger à l’horizon 2035 ».

« Nous le ferons au service d’une politique globale de l’énergie, respectueuse de la nature, qui accordera une place importante aux énergies renouvelables pour lesquelles notre pays possède des potentialités majeures », a-t-il déclaré.

Quant au Président Directeur Général de ISTITHMAR West Africa, M. Baba Ainina El Arby, il a d’abord tenu à féliciter l’option prise par le Niger en matière de gouvernance, notamment le choix de la voie de la démocratie, de l’alternance pacifique, de la paix, de la continuité dans la stabilité.

Le PDG de ISTITHMAR West Africa a ensuite relevé que le Niger dispose d’un potentiel économique et s’est dit convaincu que l’accès à l’énergie va contribuer à développer et mettre en valeur ce potentiel pour le bien des populations. « A ISTITHMAR, nous sommes fiers, en tant qu’Africains et en tant que musulmans de participer au développement du Niger », a déclaré M. Baba Ainina El Arby, tout en se félicitant du choix des autorités nigériennes de confier à des sociétés africaines des travaux autrefois réservés à des entreprises d’autres régions du monde.

D’un coût global 66 milliards 251 millions 657 mille francs CFA, ce projet de construction de deux centrales électriques au pétrole brut à Niamey et Zinder est, d’après le Président Directeur général d’ISTITHMAR West Africa, un pari largement à la portée de sa société. Celle de Niamey étant déjà fonctionnelle, la construction de celle de Zinder sera terminée avant le prochain mois de Ramadan étant entendu que les moteurs, les équipements, toute la logistique et les équipes sont déjà sur le site, a promis le PDG de ISTITHMAR West Africa.

Le lancement des travaux de construction de cette centrale le jour anniversaire de l’indépendance du Niger symbolise aussi la marche progressive du pays vers l’indépendance énergétique.

KPM

3/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire