Niger : Installation des nouveaux élus locaux et municipaux

Lecteur Audio

NIAMEY, 26 Avril 2021 – Au Niger, le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a procédé, ce lundi 26 avril 2021 au Palais des Congrès de Niamey, au lancement de l’installation des nouveaux élus locaux et municipaux issus des élections locales et municipales du 13 décembre 2020.
Ce sont quelque 266 nouveaux maires composant les 266 communes du Niger qui seront élus par les différents conseillers municipaux et régionaux et permettre ainsi aux citoyens vivant ensemble, dans une commune ou une entité décentralisée, de gérer eux-mêmes leur propre destin.
Les nouveaux maires remplaceront les délégués spéciaux mis en place depuis que les mandats des premiers élus locaux nés avec la décentralisation sont arrivés à terme en 2016. Depuis, les communes du Niger étaient dirigés par des délégués spéciaux, cette première expérience démocratique ayant montré les limites de la décentralisation avec notamment des maires mis en prison pour cause de détournements et de mauvaise gestion administrative et financière.
Toutefois, le Premier ministre Ouhoumoudou s’est félicité du fait, qu’avec ces élections, « le Niger fait désormais partie des pays où l’équité genre et la saine participation des femmes dans tous les processus de prise de décisions et de gestion citoyenne sont une réalité ».
Mais en dépit des imperfections et des dérapages ainsi que de nombreux obstacles et défis qui se sont dressés, « 15 années après le lancement de ce processus, force est de reconnaître que des progrès ont été enregistrés et de constater que la communalisation intégrale de notre pays est une réalité », a souligné le Premier Ministre.
Le fait, a-t-il déclaré, est de « considérer la décentralisation comme un processus dynamique et en constante évolution », annonçant que le Programme de Renaissance Acte 3 du Président de la République Mohamed Bazoum a mis en exergue la nécessité de renforcer la gouvernance des entités décentralisées.
Ainsi, a-t-il précisé, « le gouvernement entend faire de nos régions, villes et communes des pôles de développement économique et social en mesure de concevoir et d’exécuter des projets de développement pour le bien-être des administrés ainsi que de générer les ressources nécessaires à leur bon fonctionnement ».
Aussi, le Premier Ministre Ouhoumoudou a-t-il invité les nouveaux élus à s’approprier pleinement la dimension économie locale qui, du reste, constitue le maillon faible des collectivités dont ils ont désormais la charge.
KPM

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire